Cyril Hanouna fait-il de la politique ?

Cyril Hanouna est accusé de faire de la politique

La situation sanitaire actuelle due à la pandémie de la Covid-19 ne va pas du tout faciliter la campagne présidentielle. Du coup, les différents médias sont devenus le champ de bataille des candidats déclarés et présumés. Heureusement que le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a émis un certain nombre de recommandations afin d’assurer le respect des règles de pluralisme et l’équilibre des temps de paroles et d’antenne pendant toute la campagne présidentielle. Sonia Devillers, actuelle présentatrice de “L’instant M” sur France Inter, a recensé, sans tenir compte des émissions diffusées sur les médias numériques, “entre 25 et 30” rendez-vous politiques par semaine à la télévision et à la radio.

“Est-ce que de la politique se fait chez Cyril Hanouna ?”

Aujourd’hui, le constat est là : l’émission “Face à Baba“, animée par Cyril Hanouna et diffusée sur C8 est l’une des plus suivies et commentées. Toutefois, cette émission mettant en scène la confrontation des idées, se défait des codes habituels de l’interview politique. Et c’est d’ailleurs ce qui est voulu. En effet, l’un des objectifs est bien l’interpellation des jeunes, et les inciter à voter, eux qui ont l’habitude de fuir le petit écran. Le résultat semble donc être atteint, sinon du moins en termes d’audience. En effet, la première de l’émission ayant connu la participation d’Eric Zemmour affiche des statistiques impressionnantes selon Médiamétrie : 19,1 % des 15-24 ans et 23,8 % des 25-34 ans.

Mais de façon évidente, cette stratégie éditoriale se reposant sur le clash se heurte à des critiques, et c’est aussi l’un des constats fait par Sonia Devillers, invitée mardi de l’émission “C ce soir” sur France 5. Elle pose à haute voix les questions que plusieurs se posaient tout bas concernant certaines émissions telles que “Face à Baba”, “Touche pas à mon poste !” et les émissions du trublion de C8 : “Est-ce qu’on fait de la politique chez Cyril Hanouna ? C’est en fait la vraie question. Est-ce que c’est le jeu démocratique ? Est-ce que c’est un débat démocratique ? Est-ce que Cyril Hanouna politise tous les sujets de société qu’il aborde ou au contraire les dépolitise. J’ai tendance à penser qu’il les dépolitise. J’ai tendance à penser qu’avec Cyril Hanouna, il n’y a pas de débat démocratique”, a annoncé l’éditorialiste de la radio publique.

“Pour” ou “contre” ? C’est dans l’ADN de l’émission de Cyril Hanouna

“Le problème, c’est que chez Cyril Hanouna, tout se réduit à un débat “pour” ou “contre”. C’est dans l’ADN de l’émission. Au début dans ‘TPMP‘, il y avait des panneaux ‘Je zappe’, ‘Je mate’, le ‘Je zappe’, ‘Je mate’ a disparu, c’est ‘pour’, ‘contre’ et puis tout ça s’accompagne de faux sondages sur Internet où tout se réduit à une question ‘oui’, ‘non'” fustigea l’éditorialiste de la radio publique. Bien que ses questions et son point de vue final semblent mettre à nue l’appauvrissement du débat démocratique, elle reconnaît tout de même un mérite à Cyril Hanouna : “l’écoute des gens qu’on n’entend pas ailleurs”.

Enfin, une remarque que partage aussi Isabelle Saporta, éditrice et compagne de Yannick Jadot, candidat écologiste à la présidentielle pour la ville. Elle rappela que Cyril n’est pas le seul à adopter cette pratique : “‘Les grandes gueules’ sur RMC, c’est pareil, c’est ‘oui’, ‘non’ et chacun est dans son rôle. Quand j’étais sur BFMTV avec (Alain) Marschall, chacun devait parler une minute et voter pour ceux qui avaient parlé avant, en disant “oui”, “non”, “pour” ou “contre”. Je m’y suis retrouvé trois fois en me disant que ce n’était pas possible, où est la nuance ?”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.