Deux Britanniques et un Marocain condamnés à mort par un tribunal pro-russe

Un tribunal de la République populaire de Donetsk (RPD) pro-russe, et autoproclamée, a condamné à mort trois étrangers jeudi, après les avoir accusés d’être des “mercenaires” pour l’Ukraine, selon le média d’État russe RIA Novosti.

Les autorités de la RPD ont déclaré que les trois personnes – les citoyens britanniques Aiden Aslin et Shaun Pinner, et le ressortissant marocain Brahim Saadoune – étaient des combattants étrangers qui avaient été capturés dans la ville ukrainienne de Mariupol par les forces russes en avril. Selon RIA Novosti, les trois hommes seront fusillés.

La Russie est le seul pays qui considère la RPD (République populaire de Donetsk )comme indépendante. La communauté internationale ne reconnaît pas ses institutions, et considère que le territoire fait toujours partie de l’Ukraine, malgré l’occupation. Les médias indépendants accusent depuis longtemps les séparatistes d’avoir un bilan déplorable en matière de droits de l’homme et de mauvais traitements infligés aux prisonniers.

Le gouvernement ukrainien a déclaré mercredi, dans un communiqué, qu’il considérait tous les volontaires étrangers comme des membres de ses forces armées et des combattants légitimes ayant droit au traitement de prisonniers de guerre en vertu des conventions de Genève.

RIA Novosti a cité le “chef du conseil judiciaire” de Donetsk, qui a déclaré que les condamnés “peuvent faire appel de la décision dans un délai d’un mois.” Pavel Kosovan, l’un des avocats des accusés, a déclaré que ses clients feraient appel du verdict, a rapporté le média d’État russe TASS après le prononcé de la peine de mort.

La ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss, a déclaré que ce jugement n’avait “absolument aucune légitimité”, et qu’il ne pouvait pas être appliqué.

“Je condamne totalement la condamnation d’Aiden Aslin et de Shaun Pinner détenus par des mandataires russes dans l’est de l’Ukraine. Ils sont des prisonniers de guerre. C’est un jugement fictif qui n’a absolument aucune légitimité. Mes pensées vont aux familles. Nous continuons à faire tout ce que nous pouvons pour les soutenir”, a-t-elle déclaré dans un communiqué publié sur Twitter.

Mme Pinner était auparavant membre des forces armées britanniques, selon une déclaration publiée en avril par le ministère britannique des affaires étrangères, du Commonwealth et du développement.

Plusieurs amis de Saadoune ont déclaré qu’il était initialement venu en Ukraine pour étudier dans une université et qu’il avait rejoint les forces armées ukrainiennes en 2021.

La famille d’Aslin a déclaré mercredi, après qu’une vidéo de propagande de lui et des deux autres hommes comparaissant devant un tribunal a été publiée par la RPD, qu’elle travaillait avec le ministère britannique des Affaires étrangères et demandait au gouvernement ukrainien de ramener chez lui.

Dans la déclaration, transmise par le ministère britannique des affaires étrangères aux médias, la famille a déclaré qu’Aslin était “un homme très aimé et très regretté.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.