Le temps des reproches après l’organisation ratée de la Ligue des Champions

PARIS, 29 mai – Les scènes chaotiques qui se sont déroulées au Stade de France avant et pendant la finale de la Ligue des champions samedi soir ont été qualifiées d’embarras national, tandis que les ministres français ont imputé la responsabilité des troubles aux supporters de Liverpool.

Le coup d’envoi de la finale entre Liverpool et le Real Madrid a été retardé de 35 minutes après que la police a tenté de retenir les personnes qui tentaient de pénétrer sans billet dans le Stade de France, tandis que certains détenteurs de billets se sont plaints de ne pas avoir été autorisés à entrer.

Des images télévisées ont montré des images de jeunes hommes, qui ne semblaient pas porter les maillots rouges de Liverpool, sautant les portes du stade et s’enfuyant. D’autres personnes à l’extérieur, dont des enfants, ont été aspergées de gaz lacrymogène par la police anti-émeute, selon un témoin.

Certains agents de la police anti-émeute ont fait irruption dans le stade tandis que d’autres ont chargé les personnes qui tentaient d’enfoncer les portes du stade.

L’UEFA, l’instance dirigeante du football européen, a imputé la responsabilité du problème à de faux billets et a déclaré qu’elle examinerait les événements avec les autorités françaises et la Fédération française de football, dans une déclaration saluée par l’ambassadeur britannique à Paris, Menna Rawlings.

“Nous devons établir les faits”, a tweeté Mme Rawlings, ajoutant ses “condoléances” à Liverpool après une “performance courageuse” dans sa défaite 1-0 contre le Real. Les ministres français de l’Intérieur et des Sports ont carrément rejeté la faute sur les supporters “britanniques”.

Des milliers de “supporters” britanniques, sans billet ou avec de faux billets, ont forcé l’entrée et ont parfois usé de violence à l’encontre du personnel du stade”, a déclaré le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin sur Twitter, en remerciant la police française.

“Les tentatives d’intrusion et de fraude de milliers de supporters anglais ont compliqué le travail du personnel du stade et de la police mais ne terniront pas cette victoire”, a tweeté la ministre des Sports Amélie Oudea-Castera.

Le PDG de Liverpool, Billy Hogan, a déclaré que le traitement de ses fans était “inacceptable” et que le club souhaitait une “enquête transparente” de la part de l’UEFA.

“Nous avons l’intention de veiller à ce qu’il y ait une enquête indépendante et nous, en tant que club, ferons absolument partie de cette enquête et serons coopératifs”, a déclaré Hogan dans un message vidéo dimanche.

“Nous comprenons qu’il y a eu beaucoup d’expériences différentes qui ont eu lieu au cours de la soirée et il est impératif que nous entendions les supporters.

“Nous voulons nous assurer que nous obtenons les faits et que nous les communiquons aux autorités compétentes… Au cours des prochains jours, nous mettrons en place un mécanisme permettant aux supporters de nous contacter directement.” La ministre britannique des Sports, Nadine Dorries, a également exhorté l’UEFA à ouvrir une enquête.

“Les images et les récits des supporters de Liverpool et des médias sur leur entrée au Stade de France hier soir sont profondément inquiétants”, a déclaré Mme Dorries dans un communiqué publié dimanche par le Département du numérique, de la culture, des médias et du sport (DCMS).

“Je demande instamment à l’UEFA de lancer une enquête officielle pour déterminer ce qui a mal tourné et pourquoi, en coordination avec le personnel du stade, la police française, la (fédération française de football), la police de Merseyside et le Liverpool Football Club.”

“Il est dans l’intérêt de toutes les personnes impliquées de comprendre ce qui s’est passé et de tirer les leçons de ces événements.” Quelque 68 personnes avaient été interpellées à 13h20 heure locale dimanche, tandis que 238 interventions de médecins pour des personnes très légèrement blessées ont eu lieu, a indiqué la police parisienne dans un communiqué.

L’UEFA a publié un communiqué tard samedi, indiquant : “Dans la période précédant le match, les tourniquets du côté de Liverpool ont été bloqués par des milliers de fans qui avaient acheté de faux billets qui ne fonctionnaient pas dans les tourniquets”.

Les scènes au stade ont provoqué l’indignation en France, les politiciens de tous bords l’appelant une honte nationale. “C’est une honte pour la France !”, a déclaré sur Twitter Nicolas Dupont-Aignan, un ancien candidat à la présidence de la droite dure.

Même certains dans le camp du président français Emmanuel Macron ont déploré les événements, qui se sont produits deux ans avant que Paris n’accueille les Jeux olympiques.

“Échauffourées au Stade de France, bagarres dans les bars, espaces verts transformés en poubelles…. Un constat : nous ne sommes pas prêts pour les Jeux olympiques de Paris 2024″, a déclaré sur Twitter Nathalie Loiseau, une législatrice européenne du parti de Macron.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *