Olivier Ubéda organisme sa défense aux accusations de viol

Olivier Ubéda, actuel directeur des événements du candidat Éric Zemmour est visé par une enquête pour viols suite à une plainte en date du 9 décembre 2021. C’est du moins ce qu’a indiqué ce lundi 31 janvier le parquet de Paris. En effet, cette plainte a été déposée par un jeune homme de 18 ans qui avait travaillé avec Olivier en tant que stagiaire. Il lui est reproché des faits de viols qui remonteraient au printemps 2021 et qui se seraient poursuivis jusqu’à l’automne de la même année.

Qui est Olivier Ubéda, ce conseiller de Zemmour accusé de viols ?

Né en 1970, Olivier Ubéda a reçu une formation de chef d’orchestre et de pianiste et était visiblement prédestiné à percer dans le domaine musical. Sauf que, sa nomination en tant que délégué général des Jeunes Républicains en 1993, lui permit de découvrir sa vocation politique. Dès lors, il accéda à plusieurs postes importants, notamment chargé de mission au cabinet du ministre de la Défense en 1994, poste de responsable événementiel national de l’UDF auprès de François Léotard en 1996, etc. Sa carrière politique a pris un tournant décisif après sa nomination en tant que responsable national des relations publiques de l’UMP auprès d’Alain Juppé en 2002.

Il occupa ensuite d’autres postes stratégiques dans les arènes politiques avant de fonder en 2010 sa propre société de conseil en stratégie politique et publique, nommée Ubéda Partners. Avec celle-ci, il collabore à plusieurs campagnes électorales en quelques années. Mais récemment, plus précisément en septembre 2021, cet expert de référence confia à BFMTV son engagement par Eric Zemmour pour le conseiller sur son image pendant la promotion de son livre La France n’a pas dit son dernier mot. Mais le lundi 31 janvier 2022, une enquête est ouverte à son encontre par le parquet de Paris suite à une plainte pour viols déposée par un jeune homme.

Olivier Ubéda accusé de viols, des enquêtes préliminaires ouvertes

C’est du moins ce qu’a indiqué le Parquet de Paris ce 31 janvier en ces propos : « Une plainte a été déposée le 9 décembre 2021 et une enquête a été ouverte le 10 décembre du chef de viols ». En effet, âgé de 51 ans aujourd’hui et avec plusieurs années d’expérience dans l’organisation des meetings électoraux, Olivier Ubéda a rejoint la campagne d’Éric Zemmour.

Il devient donc son directeur de campagne pour la présidentielle 2022, lui qui s’était, de par le passé occupé de l’organisation des meetings de Nicolas Sarkozy. Selon plusieurs sources crédibles, la plainte pour viols a été déposée par un jeune adolescent de 18 ans ayant travaillé aux côtés d’Olivier Ubéda en tant que stagiaire, alors qu’il venait de rejoindre l’équipe de campagne d’Éric Zemmour. Dans le dépôt de plainte, le jeune homme en question aurait évoqué la « zone grise » du consentement et accuse Olivier Ubéda de lui avoir imposé des fellations.

Ce que conteste vivement le mis en cause sur son compte Twitter, et réagit en ces termes : «Travailler pour Z : 1/ on vire ton épouse de son job 2/ le fisc fait du zèle 3/ on t’accuse de viol… Rien que ça. Le scenario est bien foutu. Ça ne repose sur rien de réel. Les médias adorent. Vouloir casser ce qui marche. Salir pour empêcher. À vomir. Qui est dupe ? À qui le tour ? » L’enquête confiée au premier district de la police judiciaire (1er DPJ) est toujours en cours et les auditions se poursuivent. Ce mardi même, le mis en cause a été entendu en audition libre sur les faits qui lui sont reprochés.

Il l’a d’ailleurs annoncé sur son compte Twitter dans la soirée : « Audition terminée. Je suis arrivé libre. Je ressors libre. Pas de garde à vue. Pas de mise en examen ». En tout cas, c’est une affaire qui est loin de se terminer et qui réserve bien de surprises à quelques semaines des élections présidentielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *