L’amour est dans le pré : L’histoire de cet agriculteur qui s’est donné la mort !

En 2010, les téléspectateurs de M6 avait fait la connaissance de Jean-Pierre Le Guelvout dans la saison 5 de L’amour est dans le pré. Malheureusement, six ans après son apparition à la télévision, on apprenait qu’il s’était donné la mort. Explications.

Jean-Pierre Le Guelvout a fait un burn-out

En décembre 2016, Jean-Pierre Le Guelvout s’est donné la mort. S’il aimait plus que tout ses bêtes, ce sont ses problèmes financiers qui l’ont poussé à commettre ce geste irréversible. En effet, la crise du lait, l’a mis au plus mal. Pour rappel, à l’époque, l’agriculteur a dû passer de 15 à 65 vaches productives, et donc de 20 000 à 500 000 litres de lait par an. Quand le prix est tombé à 25 centimes du litre, il ne couvrait même plus les coûts de production.

Hommage à Jean-Pierre Le Guelvout

Sur les causes de son geste, Marie se souvient des derniers mois de la vie de son frère Jean-Pierre. Pour elle, il était en burn-out : “Un mois avant de se suicider, il m’avait dit qu’il était épuisé physiquement. Deux jours avant, il était allé voir son médecin. Mon frère, il était en burn-out. Mais, avec André, ils en avaient déjà traversé tellement, des épreuves…”. Depuis le suicide de son frère, la jeune femme s’engage dans le combat contre le suicide des agriculteurs.

Pourquoi tant de suicides chez les agriculteurs ?

Les exploitants agricoles ont la mortalité par suicide la plus élevée de toutes les catégories sociales. Pourquoi ? Et bien pour plusieurs raisons. Difficultés économiques, mais pas que. On observe également l’isolement, les conditions de vie et de travail (surcharge de travail avec de fortes amplitudes horaires générant fatigue et maladies), les aléas économiques mais aussi climatiques, l’endettement, les contraintes administratives, la défiance de certains consommateurs ect..

Film “Au nom de la Terre”

S’ajoute à cela la réticence des gens à demander de l’aide. Il faut dire que dans le milieu agricole, il y a cette fausse idée qu’il faut être capable d’encaisser et qu’il y a une honte à demander de l’aide. Pour voir la réalité de la chose, nous vous conseillons de regarder le film : Au nom de la terre. Celui-ci, parle notamment de la dépression d’un éleveur (interprété par Guillaume Canet) pris dans la spirale du surendettement. Bonne nouvelle, il passe ce mercredi 23 février.

1 réflexion sur “L’amour est dans le pré : L’histoire de cet agriculteur qui s’est donné la mort !”

  1. Ping : L'amour est dans le pré : Mariage pour un couple emblématique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *