Affaire Chouviat. Sur TPMP, Hanouna donne la parole à la police

Sofia Chouviat et Christian Chouviat, la fille et le père de Cédric Chouviat, le livreur mort d’asphyxie suite à un contrôle de police le 3 janvier 2020 à Paris, sont venus témoigner sur le plateau de Balance ton post, ce 25 janvier 2022. Ils étaient face à Michel Thooris, secrétaire général du syndicat France police. Le ton est monté d’un cran entre les deux partis.

Une nouvelle expertise médicale relance le débat sur l’affaire Cédric Chouviat, mort des suites d’une interpellation policière qui a mal tourné. Le livreur, plaqué au sol par trois agents de police, a été hospitalisé suite à un malaise, lié à deux clés d’étranglement et un plaquage ventral. Il a été déclaré mort deux jours après. Le nouveau rapport d’expertise médical établit un lien direct entre l’intervention des agents et l’arrêt cardio-respiratoire de la victime, remettant ainsi en cause la responsabilité des trois policiers dans la mort de Cédric Chouviat.

VIDÉO – Sur TPMP, Cyril Hanouna donne la parole à la police, face à la souffrance de la famille de Cédric Chouviat

La lecture de ce rapport, est un nouveau coup dur pour Christian Chouviat, le père de la victime. Il clame, face à Michel Thooris, le secrétaire général du syndicat France police, venu défendre sa profession, « je suis tombé dans la souffrance de mon fils, je l’ai vu partir. »

Face à une telle souffrance, Michel Thooris montre de la compassion, mais rétorque « Si la victime ne commet pas un outrage et ne vient pas provoquer les policiers, ça n’arrive jamais ! » Christian Chouviat est abasourdi face à ces mots, il s’énerve, et répond  « Mais comment peut-on arriver à la mort d’un homme ? »

Michel Thooris poursuit son explication en opposant le mal-être de la police, victime aujourd’hui d’un « police bashing », qui conduit à des suicides dans la profession. Pour rallier Christian Chouviat à sa cause, il rappelle que sa génération connaissait le respect de la « maréchaussée ». Il ajoute « maintenant, le quotidien des policiers, c’est ça. On peut plus intervenir, on se fait insulter, on se fait caillasser [sic], on se fait cracher dessus, et quand on interpelle, on est les vilains. » Christian Chouviat, excédé, lui assène, « C’est à votre hiérarchie qu’il faut s’en prendre, pas à Cédric Chouviat !»

Le malheureux père de la victime, a du mal à garder son calme et contenir son émotion. Il se lève par réflexe pour s’en aller, mais sa petite-fille trouve les mots et les gestes pour le retenir. Elle prend la parole et tente d’apaiser le débat.

Sofia Chouviat est scandalisée par les récits de Michel Thooris, mais elle tempère son propos en reconnaissant le manque de valorisation d’institutions importantes comme la police, l’école et la santé. Michel Thooris concède « elle a un discours très raisonnable. » Elle rappelle que rien ne ramènera son père à la vie, mais que son combat aujourd’hui, c’est de faire « reconnaître la vérité», face à une intervention policière qui s’est poursuivie malgré les protestations répétées de souffrance de son père.

A noter qu’une partie de l’audience étant scandalisé par le comportement de Chouviat, qui a lui-même provoqué la police, les insultants et les filmant. C’est normal que si l’on manque ainsi de respect, on va finir par être verbalisé. A noter que si Chouviat avait été une personne de couleur noire, on aurait parlé de racisme dans tous les médias.

La population ne doit pas oublier que les policiers sont là pour les protéger, service le bien public, et qu’il faut les respecter. Si on est respectueux lors d’un contrôle de police, et qu’on se laisse arrêter, tout va bien se passer.

Nos pensées vont également à la famille de la victime.

1 réflexion sur “Affaire Chouviat. Sur TPMP, Hanouna donne la parole à la police”

  1. Ping : Affaire Jean Luc Lahaye, une nouvelle issue à l’enquête ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *