Catherine Deneuve – Biographie

Catherine Dorléac, plus connue sous son nom de scène Catherine Deneuve, est une actrice française née à Paris le 22 octobre 1943.

Elle est la muse de réalisateurs tels que Jacques Demy, François Truffaut et André Téchiné, et est considérée comme l’une des meilleures actrices françaises de sa génération et de la seconde moitié du XXe siècle. Luis Buuel, Roman Polanski, Mauro Bolognini, Robert Aldrich, Marco Ferreri, Dino Risi, Tony Scott, Manoel de Oliveira, Raoul Ruiz, Hirokazu Kore-eda et Lars von Trier sont parmi les nombreux grands noms de l’histoire du cinéma qui ont travaillé avec elle.

Elle a joué une variété de rôles notables au cours de sa carrière, couvrant un large éventail de genres, de la comédie au drame, du film historique à la comédie musicale, et du thriller au fantastique. Les Parapluies de Cherbourg, Belle de jour, Le Dernier Métro, et Indochine comptent parmi ses films les plus connus. Elle a remporté de nombreux prix, dont deux César de la meilleure actrice et un prix d’interprétation ou un prix honorifique à chacun des trois grands festivals de cinéma : Cannes, Venise et Berlin.

Biographie de Catherine Deneuve

Maurice Dorléac, le père de Catherine, est un acteur (1901-1979). Il a travaillé au théâtre et au cinéma, ainsi que pour la Paramount Pictures en tant que directeur du doublage. Renée Simonot (1911-2021), la mère de Catherine, dont le vrai nom est “Deneuve” (Simonot est un nom de scène), était auparavant une habituée du théâtre de l’Odéon, où sa grand-mère travaillait comme souffleur.

Catherine Dorléac est née dans le 17e arrondissement de Paris, dans la cité des Fleurs1 ; ses trois sœurs sont les actrices Danielle (née le 27 octobre 19362, fille du comédien Aimé Clariond), Françoise (née le 21 mars 1942, décédée le 26 juin 1967 dans un accident de voiture sur l’autoroute Esterel-Côte d’Azur) et Sylvie (née le 14 décembre 1946). Elle est née et a grandi dans le 16e arrondissement, au 146 boulevard Murat, et a fréquenté le lycée Jean-de-La-Fontaine.

Catherine Deneuve fait sa première apparition devant la caméra en tant que figurante dans la comédie tragique Les Collégiennes d’André Hunebelle, qui sort en 19575. Trois ans plus tard, sa sœur Françoise Dorléac la persuade d’auditionner pour le rôle de sa fille cadette dans le film Les portes claquent. Mel Ferrer, constatant une ressemblance entre sa femme Audrey Hepburn et lui-même, la fait jouer dans L’Homme à femmes face à Danielle Darrieux en 1960.

En 1961, Jacques Demy confie à Catherine Deneuve le rôle principal de son nouveau film, Les parapluies de Cherbourg. Le film ne sera tourné que deux ans plus tard, en raison de la grossesse de l’actrice, et le réalisateur accepte de reporter le tournage. C’est un succès critique et populaire, et il lance la carrière de Catherine Deneuve. Il bénéficie d’un accueil formidable et reçoit la Palme d’or au Festival de Cannes 1964. Pendant le tournage des Parapluies de Cherbourg, Catherine Deneuve rencontre Roman Polanski, un jeune réalisateur franco-polonais.

Elle refuse de prendre le rôle d’un idiot dans l’adaptation de Naves Hirondelles d’après Roland Dubillard. Alors qu’elle commence à regretter son choix, le réalisateur lui propose un nouveau scénario original, Repulsion, dans lequel elle joue une jeune femme schizophrène dont l’aversion pour la sexualité la pousse au meurtre. J’ai beaucoup d’affection pour lui, me suis-je dit. Je crois que c’est quelqu’un qui a eu un destin tragique, qui a été doté d’un destin tragique”. Jérôme, un homme tranquille et casanier, et Marie, une jeune femme débordante d’énergie, sont exaspérés par le flegme de son mari, selon Jean-Paul Rappeneau.

La sœur de Catherine Deneuve, Françoise Dorléac, prononce la phrase devant une distribution internationale comprenant Gene Kelly, George Chakiris et Danielle Darrieux. Pour le film musical Les Demoiselles de Rochefort, l’actrice retrouve Jacques Demy en 1967. Aujourd’hui, ce film est considéré comme un chef-d’œuvre cinématographique. Catherine Deneuve joue le rôle titre dans Belle de jour, une adaptation libre du roman éponyme de Joseph Kessel donnée à Luis Buuel. Le film raconte l’histoire d’une jeune bourgeoise timide, amoureuse de son mari et apparemment froide, qui décide de combler son oisiveté en se prostituant, grâce à des rêveries sado-masochistes.

Dans une période de transition entre classicisme et modernisme, tradition et émancipation, elle forge son image et impressionne le public. Catherine Deneuve a dû faire face à la mort de sa sœur Françoise dans un accident de voiture le 26 juin 1967, alors qu’elle avait 25 ans. Elle commence juste après le tournage de Benjamin, sans doute sous l’effet de nombreux analgésiques. La même année, elle joue dans La Chamade d’Alain Cavalier, une adaptation cinématographique du roman éponyme de Françoise Sagan.

Catherine Deneuve tient la vedette dans l’adaptation par François Truffaut du roman de William Irish, Waltz into Darkness. L’intrigue tourne autour d’une histoire d’amour passionnée entre un riche entrepreneur français (Jean-Paul Belmondo) et un usurpateur (Deneveau). Le scénario est tourné en séquence chronologique et se déroule à la Réunion, sur la Côte d’Azur et en Isère. Lors de leur première rencontre, l’actrice est rapidement séduite par la vision du réalisateur qui la voit dans le rôle principal de Belle de jour. Catherine Deneuve est considérée par beaucoup comme “l’étoile la plus brillante du cinéma français”.

Son apparence à l’écran est séduisante et poétique, selon Cinémonde, mais elle peut aussi être dure et combative. Elle conserve une autonomie dans son jeu au cinéma, un éloignement singulier et envoûtant que l’on ne croyait plus possible : celle de Greta Garbo. Catherine Deneuve est une actrice française très connue, tant en France qu’à l’étranger. Le drame Tristana de Luis Buuel, qui raconte l’histoire d’une jeune femme recueillie par un homme renommé de Tolède, a cimenté sa réputation d’actrice en 1970. La différence entre le film et le roman, c’est que l’on peut s’exprimer en jouant et dire des choses avec des mots.

Nadine Trintignant propose à Catherine Deneuve un rôle dans son nouveau film, a n’arrive qu’aux autres, en 1970, qui s’inspire de la tristesse qu’elle a rencontrée quelques mois auparavant, la mort de sa fille de neuf mois47. L’actrice lui recommande Marcello Mastroianni, un acteur italien que Roman Polanski vient de lui présenter et l’accompagne sur le tournage. Catherine Deneuve consent à tenir un second rôle dans le film policier Un flic de Jean-Pierre Melville, inspiré d’un livre policier américain, mais la mort de Melville empêche le projet d’aboutir. Si les performances des interprètes sont saluées par la critique, le film dans son ensemble est critiqué. Le cinéaste et l’actrice souhaitaient apprendre à se connaître avant de collaborer sur leur prochain film.

César et Rosalie finissent par engager Romy Schneider pour des circonstances indépendantes de sa volonté : un bête problème entre agents. La quatrième et dernière collaboration de Catherine Deneuve avec Jacques Demy, L’événement, est la plus importante depuis que l’homme a marché sur la lune. Il relate le récit d’un homme, joué par Marcello Mastroianni, qui découvre que sa femme est enceinte. Jacques Demy voulait réaliser Une chambre dans la ville, un nouveau projet totalement chanté, comme Les parapluies de Cherbourg, après le désastre commercial du film. Cependant, il se heurte au refus de Catherine Denerveau d’être sa partenaire car elle veut chanter elle-même, et non, ce n’est pas entièrement de ma faute.

En 1975, elle apparaît dans Zig-Zig aux côtés de Bernadette Lafont, et l’échec continue. Elle offre une nouvelle fois la réplique à Marcello Mastroianni avant de s’éloigner de l’acteur. Il y a ensuite La Femme aux bottes rouges de Juan Luis Buuel, qui relate les étranges exploits d’un collectionneur d’art millionnaire et d’une jeune femme écrivain aux capacités énigmatiques et surnaturelles. Avec la comédie Le Sauvage de Jean-Paul Rappeneau, Catherine Deneuve peut reconquérir sa popularité en 1975. Elle relate le récit d’une femme qui trouve son mari envahissant et le quitte inopinément, avant de faire irruption dans la vie d’un parfumeur misanthrope qui s’est retiré sur une île.

C’est l’une des rares fois où elle accepte de jouer nue. Catherine Deneuve, tentée par la perspective de jouer un détective privé, réalise le film noir Écoute voir, dans lequel son personnage, engagé par un jeune châtelain et érudit, examine des personnes énigmatiques membres d’une secte bizarre. En 1979, elle retrouve Claude Lelouch pour le drame Nous deux, avant de jouer aux côtés de Jean-Louis Trintignant, Claude Brasseur et Michel Serrault dans Courage fuyons d’Yves Robert, une nouvelle comédie. Elle accepte ensuite l’invitation du réalisateur argentin Hugo Santiago à tenir le rôle principal dans Le Dernier Métro de François Truffaut. Ce film représente également la première collaboration de Catherine Deneuve avec Gérard Depardieu, qui est le partenaire préféré de l’actrice, de son propre aveu.

Avec plus de trois millions de spectateurs, Le Dernier Métro a bénéficié d’une ovation spectaculaire à sa sortie, remportant dix César. Catherine Deneuve envisage de faire une pause dans sa carrière pour se consacrer à la production. Elle rencontre finalement le réalisateur André Téchiné, avec qui elle collabore sur huit films. Le premier est Hôtel des Amériques, un drame psychologique dans lequel elle partage l’affiche avec Patrick Dewaere. Le film suivant, le thriller Le Choc, dans lequel elle partage l’affiche avec Alain Delon, est une déception.

Catherine Deneuve joue aux côtés de Philippe Noiret dans la comédie L’Africain de Philippe de Broca en 1983. La même année, le premier long métrage de l’Anglais Tony Scott, Les Prédateurs, sort en salles, dans lequel elle partage l’affiche avec David Bowie et Susan Sarandon. Il raconte l’histoire de Miriam Blaylock, une vampire de son état condamnée à la vie éternelle. Catherine Deneuve se laisse séduire par un rôle dans la comédie Paroles et Musiques du réalisateur Elie Chouraqui, qui était initialement écrit pour une autre actrice. La vidéo évoque la présence de l’enfant caché Mazarine, le président de l’époque, François Mitterrand, 10 ans avant que le fait ne soit révélé publiquement.

En 1986, elle fait sa percée sur le grand écran dans le film policier La place du crime d’André Téchiné. Le film, qui a été présenté en compétition au 39e Festival de Cannes, a séduit les critiques, et Catherine Deneuve a été acclamée pour sa performance. Le Cinématographe estime que l’actrice atteint une émouvante provincialisation et trouve dans ce film son meilleur rôle dans un personnage tragique.

La lecture d’Indochine de Régis Wargnier bouleverse Catherine Deneuve. Indochine est une superproduction dans le style de films comme Autant en emporte le vent, Docteur Jivago et Out of Africa, qui dépeignent les horreurs du colonialisme français vécues par les indigènes. Catherine Deneuve découvre André Téchiné pour Ma saison préférée en 1993. Le film dépeint la relation fusionnelle entre un frère et une sœur et l’oppose à Daniel Auteuil. Elle est également nommée pour son septième César de la meilleure actrice.

Lors du 47e Festival de Cannes, Catherine Deneuve accepte la vice-présidence du jury de Clint Eastwood. Pulp Fiction, réalisé par Quentin Tarantino avec Meryl Streep, remporte la Palme d’or. Elle revient aux Cahiers du cinéma sous la supervision d’André Téchiné. Catherine Deneuve accepte d’honorer publiquement sa sœur Françoise Dorléac pour la première fois en 1996, avec un documentaire filmé par Anne Andreu et un livre coécrit avec Patrick Modiano. Lors du 47e Festival international du film de Berlin, la Berlinale lui décerne l’Ours d’or pour l’ensemble de sa carrière.

Catherine Deneuve passe la même année dans l’entourage de Leos Carax, lui permettant de récolter des fonds pour son film Pola X. Elle incarne une mère dont le beau-fils va épouser sa fille jusqu’à ce qu’il tombe amoureux d’elle. Dans le nouveau film de Lars von Trier, Dancer in the Dark, Catherine Deneuve incarne une actrice afro-américaine. L’intrigue suit une jeune émigrée tchèque et mère célibataire qui, sur le point de perdre la vue, s’efforce d’acquérir les fonds nécessaires pour payer le traitement. Catherine Deneuve fait le portrait de la reine dans deux films : Le Petit Poucet d’Olivier Dahan, dans lequel elle revient au monde des contes de fées, et D’Artagnan, un film de cape et d’épée américain qu’elle a, comme les critiques, rejeté. Ce huis clos comique, poisseux et vénéneux se déroule dans les années 50 et s’inspire d’une comédie policière de théâtre de boulevard.

Catherine Deneuve a d’abord été captivée par l’adaptation en mini-série des Liaisons dangereuses par Josée Dayan. Elle partage l’affiche avec Danielle Darrieux, Rupert Everett et Nastassja Kinski dans le rôle sulfureux de la marquise de Merteuil. Il n’était pas possible d’avoir une conversation avec la chaîne. Catherine Deneuve a remporté la Palme d’or d’honneur au 58e Festival de Cannes en 2005. Elle montre ensuite l’affiche du drame comique Le héros de la famille de Thierry Klifa.

Elle a également présidé le jury du 63e Festival du film de Venise en 2006. Le film After him de Gal Morel met en scène Catherine Deneuve dans le rôle d’une femme abîmée. La même année, elle prête sa voix à l’un des personnages du film d’animation en noir et blanc Persepolis. Les critiques, comme les Inrockuptibles, ont salué le film. Catherine Deneuve et le réalisateur Arnaud Desplechin se sont retrouvés en 2008 pour le drame familial Un conte de Noël.

Elle a obtenu un prix spécial du jury pour l’ensemble de sa carrière lors du 61e Festival de Cannes, où elle était présentée en compétition (conjointement avec Clint Eastwood). Catherine Deneuve a connu l’un de ses plus gros succès au box-office en 2010 avec la comédie Potiche, qu’elle a coréalisée avec François Ozon. Adaptation d’un drame de boulevard dans l’esprit de Huit femmes, avec un mélange d’humour et de kitsch. Le film est présenté à la 67e Mostra de Venise et recueille des avis positifs de la part des critiques et du grand public en France. La même année, elle apparaît dans le documentaire d’Anne Andreu intitulé Catherine Deneuve, belle et bien là.

Selon Le Monde, la valeur du film est déterminée par son ton poli mais juste. Elle y interprète une journaliste qui se fait kidnapper par un écrivain. Catherine Deneuve incarne une femme qui décide de tout laisser derrière elle dans Elle s’en va, un road movie écrit spécialement pour elle et réalisé par Emmanuelle Bercot. Les critiques ont aimé son duo avec Gustave Kervern dans la comédie tragique Dans la cour, sortie en 2014.

Catherine Deneuve est apparue sur les affiches de trois films en 2017. Dans la comédie dramatique Sage femme de Martin Provost, elle livre la phrase à Catherine Frot. Le film, qui a été sélectionné hors compétition au 67e Festival international du film de Berlin, dépeint la rencontre étrange de deux femmes diamétralement opposées. Dans la comédie Bonne Pomme, l’actrice retrouve Gérard Depardieu pour la dixième fois de sa carrière. Puis elle affronte le rappeur Nekfeu dans le thriller Tout nous sépare, sa troisième collaboration avec le cinéaste Thierry Klifa. Si les critiques ont parfois applaudi les performances des deux acteurs, ils ont critiqué le manque de crédibilité du film164. Catherine Deneuve interprète le rôle-titre de La Dernière Folie de Claire Darling l’année suivante, après une apparition dans un second rôle dans la comédie dramatique Mauvaises herbes réalisée par le comédien Kheiron. Le récit suit une femme qui se réveille un matin convaincue qu’elle va vivre son dernier jour et décide d’organiser un vide-grenier pour se débarrasser de tous ses meubles et objets de valeur avant de disparaître. Elle préside également le jury du 30e festival Premiers Plans d’Angers en 2018.

L’Adieu à la nuit, sa neuvième collaboration avec André Téchiné, est sorti en 2019 et met en scène le récit de la tentative d’une grand-mère de dissuader son petit-fils de rejoindre le djihad en Syrie. Fête de famille, un film choral réalisé par Cédric Kahn, est sorti la même année. En 2019, Catherine Deneuve travaille avec le cinéaste japonais Hirokazu Kore-eda, qui réalise son premier long métrage français avec La Vérité. Elle y incarne Fabienne, une grande star de cinéma qui reçoit la visite de sa fille, Juliette Binoche, le temps d’écrire ses mémoires. Le film, qui a été présenté en avant-première au 76e Festival international du film de Venise, a reçu des critiques positives, notamment pour les performances des acteurs. Première, par exemple, a salué la performance de Catherine Deneuve comme “tout simplement magistrale “, tandis que Variety l’a qualifiée de “magnifique : grande, subtile, triste et courageuse”. “C’est le meilleur portrait, sous un angle, de Catherine Deneuve, aujourd’hui encombrée par sa légende, obligée de toujours dissimuler ses sentiments, et boulimique de travail – comme si chaque nouveau rôle lui donnait un répit temporaire et chaque tournage, une cure de jouvence illusoire”, dit L’Obs, bien qu’il ne pense pas qu’il s’agisse du meilleur film du réalisateur. Catherine Deneuve préside également le jury du 45e Festival du cinéma américain de Deauville en 2019.

Catherine Deneuve est à l’affiche, face à Jonathan Cohen et Vincent Dedienne, de la comédie d’aventure déjantée Terrible Jungle en 2020, dans laquelle elle incarne une anthropologue déterminée à retrouver son fils disparu, et qui a été tournée sur l’île de la Réunion, plus de cinquante ans après La Sirène du Mississippi. Suit le drame De son vivant d’Emmanuelle Bercot, qui lui donne l’occasion de jouer pour la troisième fois. Elle y interprète une mère dépassée par la maladie de son fils, joué par Benoît Magimel. Catherine Deneuve est victime d’un accident vasculaire cérébral ischémique le 5 novembre 2019, pendant le tournage. Elle est mise en traitement immédiat à l’hôpital de Gonesse où elle tourne et soignée à la Fondation Adolphe-de-Rothschild avant de commencer sa convalescence au centre de rééducation post-traumatique de l’Institut national des Invalides. Le tournage est une nouvelle fois reporté en raison de la pandémie de Covid-19, mais il reprend finalement en juillet 20201.

Vie privée de Chrisinte Deneuve

Elle a eu un fils, Christian, avec le cinéaste Roger Vadim, avec qui elle a partagé un foyer (né le 18 juin 1963). Avant de s’installer dans le Quartier latin, ils habitaient rue Vineuse, près du Trocadéro. Elle épouse le photographe David Bailey le 18 octobre 1965 à Londres, dont elle divorce en 1967, mais le divorce ne sera prononcé qu’en 1972. Mick Jagger et Françoise Dorléac étaient présents en tant que témoins.

Elle a ensuite vécu avec Marcello Mastroianni, avec qui elle a eu une fille, Chiara (née le 28 mai 1972, qui est aujourd’hui actrice), puis avec l’industriel Bertrand de Labbey, qui est toujours son agence, et dans les années 1980 avec le magnat des médias Pierre Lescure.

Catherine Deneuve est une actrice française qui vit dans le quartier de Saint-Sulpice à Paris. Elle vit dans l’une des tours Walter et y possède un appartement. Elle a également été propriétaire du château de Primard près de Guainville (Eure-et-Loir), qu’elle a vendu en 2018.

Pendant une longue période, elle est habillée par Yves Saint Laurent, avec qui elle entretient une grande amitié ; ce dernier l’a même surnommée son ” porte-bonheur. ” En janvier 2019, elle a vendu une partie de ses vêtements signés par le créateur lors d’une vente aux enchères à Paris et sur Internet.

1 réflexion sur “Catherine Deneuve – Biographie”

  1. Ping : L’émission Quotidien sur TMC / TF1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.