Virginie Efira – Biographie

Virginie Efira est une actrice franco-belge née à Schaerbeek (Région de Bruxelles-Capitale) le 5 mai 1977. Elle a commencé sa carrière en tant qu’animatrice de télévision en Belgique.

Elle a été une personnalité de la télévision de 1998 à 2008, et elle a commencé à jouer la comédie en 2004. Elle est surtout reconnue pour ses rôles de femme principale dans des comédies romantiques telles que L’amour, c’est mieux à deux (2010), La Chance de ma vie (2011), 20 ans d’écart (2013), Le Goût des merveilles (2015) et Un homme à la hauteur (2015). (2016).

Elle prend par la suite un tournant dramatique dans le film indépendant Victoria (2016), réalisé par Justine Triet, pour lequel elle reçoit une nomination au César de la meilleure actrice. Catherine Corsini réalise Un amour impossible (2018), Anne Fontaine réalise Police (2020), Albert Dupontel réalise Adieu les cons (2020), et Paul Verhoeven réalise Benedetta (2021).

Biographie

Virginie Efira est la fille du professeur André Efira, cancérologue, et de Carine Verelst, esthéticienne, artiste, puis restauratrice dans le Luberon (France). Elle a une sœur footballeuse américaine, un frère peintre, et un second frère qui crée des cabanes dans les arbres en Amérique du Sud. Elle a été élevée dans l’athéisme malgré des ancêtres juifs. À l’âge de neuf ans, ses parents divorcent.

Elle étudie le latin, les mathématiques, la psychologie et les sciences sociales avant de s’inscrire à l’Institut national supérieur des arts du spectacle et au Conservatoire pour étudier le théâtre

Virginie Efira est une présentatrice de télévision belge qui a animé la quotidienne et la première partie de soirée (avec Frédéric Herbays) de Star Academy en Belgique puis de la Recherche de la Nouvelle Star de 1998 à 2008. En juin 2008, elle signe avec Canal +, laissant le présentateur de l’Opération séduction, Benjamin Castaldi, qui était parti pour TF1 en 2006 pour diffuser la Nouvelle Star13,14. Virginie Efira incarne Piper dans le long métrage d’animation Robots en tant que voix française du personnage. Elle apparaît ensuite dans la pièce Pour ses beaux yeux de René de Obaldia et dans le téléfilm Un amour de fantôme de Bruno Putzulu. Sa carrière d’actrice a débuté avec le doublage du personnage de Jennifer Love Hewitt, Liz Wilson, dans le film Garfield (2004) et sa suite Garfield 2 (2006).

Au 20e Festival international du film francophone de Namur en 2007, elle joue dans Off Prime aux côtés d’Alban Lenoir et Simon Astier. Virginie Efira pose avec Alice Taglioni devant la caméra de Léa Fazer, tenant l’affiche de la comédie dramatique Cookie. Dans Dead Man Talking, réalisé par son ex-mari Patrick Ridremont, elle tient le rôle principal féminin, et dans le drame En solitaire, elle incarne François Cluzet. Mais elle finit par s’affirmer dans un registre romantique : son interprétation d’une rédactrice de magazine de mode dans le long métrage de David Moreau, à 20 ans d’intervalle, face au jeune Pierre Niney, pensionnaire de la Comédie-Française. ‘Je trouvais ça noble, mais en tant que spectatrice, ce n’est pas un genre qui m’attire’.

La carrière de Virginie Efira prend un virage spectaculaire en 2016, marquant un tournant dans sa carrière. Elle incarne une avocate divorcée et mère de deux enfants dans le film Victoria, et elle est sur le point de s’effondrer nerveusement. Le film fait sensation lors de sa première au Festival de Cannes, où il est comparé aux comédies de Howard Hawks, Billy Wilder et Blake Edwards. J’imaginais le film grand, exubérant et épais… À l’époque, je ne me rendais pas compte que j’approchais d’une étape importante”, dit Virginie.

Gilles Jacob et Virginie Efira sont co-présidents du Festival du film francophone d’Angoulême. Et partage l’affiche du sixième film de Laurent Tirard, la comédie romantique Un homme à la hauteur, avec Jean Dujardin. La même année, elle fait partie de la distribution internationale de Paul Verhoeven pour le thriller psychologique Elle, avec Isabelle Huppert. Virginie Efira a été nominée pour un deuxième César, cette fois pour le film Le Grand Bain, dans la catégorie du meilleur second rôle féminin. Elle y incarne une bande d’hommes désabusés qui se fait entraîner par un ex-champion de natation synchronisée.

En 2018, elle joue dans le drame Continuer de Joachim Lafosse, adapté du roman éponyme de Laurent Mauvignier. Virginie Efira réalise la comédie dramatique Sibylle, qui est sa deuxième collaboration avec Justine Triet après Victoria, dans laquelle elle jouait une auteure devenue psychothérapeute. Le film, qui l’oppose à Adèle Exarchopoulos et la réunit avec Niels Schneider, a reçu des critiques positives au Festival de Cannes, où il était présenté en compétition. Pendant les prises, elle était en train de surveiller si j’avais besoin d’une dose d’amour pour m’aider à surmonter ma passion amoureuse ou mes névroses. Pour trouver quelque chose de personnel, j’ai dû remonter le temps avec elle à travers des scènes de flash-back.

Virginie Efira, qui joue le rôle d’une policière, affirme que l’histoire est dépourvue de clichés, tant au niveau de la profession que du genre. Le film a été très bien accueilli par la presse lors de sa première à la Berlinale. Basé sur le roman éponyme d’Hugo Boris, il est un croisement entre Rashomon et La dernière corvée. Dans la comédie dramatique Adieu aux cons d’Albert Dupontel, Virginie Efira occupe le devant de la scène. Suze Trappet, une coiffeuse en phase terminale, est aidée dans ses recherches par un fonctionnaire découragé qui a raté sa tentative de suicide et un archiviste aveugle.

Le film reçoit des critiques positives, beaucoup appréciant la performance de l’actrice. Le film Benedetta, réalisé par Paul Verhoeven et basé sur l’histoire vraie de Benedetta Carlini, une religieuse italienne qui a souffert d’expériences mystiques, sortira en 2021. L’actrice est immédiatement attirée par les plusieurs niveaux de lecture du scénario, qu’elle décrit comme “une œuvre épique et poétique, une histoire d’amour, un regard sur l’histoire et un voyage intérieur.” Le metteur en scène tente de rendre l’incertitude du personnage de Benedetta, dont on ne sait pas si elle est prophétesse ou affabulatrice, mais ne donne à Virginie Efira aucun indice de jeu. Benedict, réalisé par Paul Verhoeven et mettant en vedette Benedict Cumberbatch, est présenté en compétition en Toscane, en Italie et dans le sud de la France.

Le réalisateur tourne de nombreuses scènes de sexe iconoclastes, graphiques et détaillées pour dépeindre la tension entre l’ordre ecclésiastique et le besoin corporel. Virginie Efira, ainsi que Positif, sont très appréciés pour leur interprétation de Benedetta.

Vie privée

Patrick Ridremont, un acteur et producteur qui est déjà le père de trois enfants, est son petit ami depuis 2000. Ils se sont mariés en 2002 et ont divorcé en 2005, mais n’ont jamais divorcé. L’artiste lui a fait signer les papiers du divorce d’une manière hilarante lors du spectacle Panique dans l’oreillette en février 2009.

Elle se marie avec Mabrouk El Mechri, un réalisateur, et ils ont une fille, Ali, nommée d’après Ali MacGraw, l’héroïne du film Love Story, et le boxeur Mohamed Ali, née le 24 mai 2013 à Paris. Un an plus tard, ils décident de ne plus vivre sous le même toit.

Elle proclame sa double nationalité en septembre 2016 sur le plateau de l’émission Quotidien de Yann Barthès, revendiquant la nationalité belge par naissance et la nationalité française par naturalisation. Elle sort avec l’acteur Niels Schneider depuis 2018, après s’être rencontrée sur le tournage d’Un amour impossible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.