Dany Boon – Biographie

Daniel Farid Hamidou, plus connu sous son nom de scène Dany Boon, est un acteur, humoriste, réalisateur, scénariste et producteur français né le 26 juin 1966 à Armentières (Nord). En 1995, il publie en VHS un spectacle Dany Boon au Palais des glaces : Je vais bien, tout va bien !, il se révèle sur scène comme un comique. Il connaît un énorme succès commercial en tant qu’acteur, réalisateur et producteur en 2008 avec la comédie populaire Bienvenue chez les Ch’tis, qui réalise 26 700 012 entrées dans le monde, dépassant le nombre d’entrées réalisé par La Grande Vadrouille (1966), meilleur résultat d’un film français au box-office national, et deuxième au classement général, juste derrière Titanic (1998). 4 Depuis, il a écrit, réalisé et produit une série de films populaires à succès, notamment Rien à déclarer (2011), Supercondriaque (2014), Raid dingue (2017) et La Ch’tite Famille (2018).

Biographie de Dany Boon

Daniel Farid Hamidou est issu d’une famille de classe moyenne du nord de la France. Ahmed Hamidou, ancien boxeur et chauffeur routier, est né en 1930 dans le village algérien des Issers5 et est décédé à Lille en 1992 et sa mère Danièle Ducatel, catholique du nord de la France8, était femme au foyer. Alexis et Philippe sont ses deux frères. Il a fréquenté l’École supérieure des arts Saint-Luc à Tournai, en Belgique, pour étudier les arts graphiques.

Il s’installe à Paris en 1989, gagne sa vie en mimant dans la rue et en se produisant sur de nombreuses scènes ouvertes, dont le Théâtre Trévise. Il emprunte son nom de scène à Daniel Boone, un trappeur américain qui apparaît dans une série télévisée. Au milieu des années 1970, cette série est diffusée le mercredi après-midi à la télévision. Son genre préféré est le one-man-show, dans lequel il peut incarner divers personnages qui parlent au public de leurs expériences.

Patrick Sébastien lui a succédé comme producteur en 1993. Ses sketches sont basés sur des scénarios réels qui font appel à l’expérience du public, comme la file d’attente interminable à la poste ou les nombreux accidents de voiture. L’un de ses premiers grands succès est une série de sketches sur un homme dépressif qui utilise la méthode Coué pour surmonter ses peurs, en se répétant sans cesse : “Je suis bien, tout va bien, je suis content, tout me plaît, je ne comprends pas pourquoi, pourquoi ça n’irait pas ?”. Le wayka (argot de la marque K-way) est un autre de ses sketchs cultes, dans lequel il raconte les difficultés à enfiler puis à porter cet imperméable. Le ressort comique de cette comédie est construit sur un bruit, une onomatopée qui suscite des rires rapides du public. On pourrait également citer les exploits de Jean-Pierre, fasciné par le culturisme au point de se faire enfermer un jour dans la salle de sport, ou d’un simplet qui souhaite partager avec le public un passage d’une romance Harlequin.

Progression cinématographique (années 2000)

Dany est aussi un musicien. On connaît sa version de Piensa en m10 (chantée par Luz Casal dans le film Talons aiguilles de Pedro Almodóvar), ainsi que ses chansons originales comme Le Blues du ‘tiot poulet. ‘un de ses thèmes favoris est le Nord-Pas-de-Calais. Dany Boon à s’baraque et en ch’ti, spectacle qu’il a présenté en 2003 à Ch’ti, a ensuite été édité en DVD (enregistré les 9 et 10 juin 2003 au théâtre du Nouveau-Siècle à Lille).

Il a également mis en scène une pièce de théâtre, La Vie de chantier, en 2003. (sortie ultérieurement en DVD). Ce drame dépeint l’histoire d’un jeune propriétaire d’un hôtel particulier (joué par Dany Boon), dont la livraison est retardée en raison de l’incompétence et de la malveillance du personnel de l’entreprise de construction. Il obtient celui, plus développé dans la satire Bimboland, d’Ariel Zeitoun en 1998, après quelques minuscules apparitions au cinéma durant les années 1990. En 2004, il joue dans la comédie populaire Pédale dure de Gabriel Aghion, un flop critique et commercial qui est actuellement classé deuxième sur la liste des films les plus mal notés par les membres d’Allociné, avec une moyenne de 0,9/512.

Il est cependant l’un des artistes à suivre en 2005, puisqu’il joue dans le drame historique Joyeux Noël de Christian Carion. Il est nommé pour un César dans la catégorie “meilleur acteur dans un second rôle” pour son travail dans ce drame. Ensuite, il est au casting de la comédie La Doublure de Francis Veber, qu’il réalise. Boon y incarne Richard, le meilleur copain de François Pignon, qui est joué par Gad Elmaleh, un autre comique bien connu. Enfin, il dévoile La Maison du bonheur, une adaptation de sa pièce La Vie de Chantier, son premier film en tant que réalisateur et acteur principal. En France13, le film dans lequel joue Michèle Laroque attire 1,1 million de téléspectateurs.

Cette réussite le propulse en avant. Il partage l’affiche de la comédie tragique Mon meilleur ami, réalisée par Patrice Leconte, aux côtés de Daniel Auteuil en 2006. Parallèlement, il travaille sur son deuxième film en tant que scénariste, réalisateur et acteur principal.

Son deuxième film, Bienvenue chez les Ch’tis, est sorti en février 2008. Il interprète l’un des deux rôles principaux de ce film, qu’il a réalisé et coécrit. Une semaine avant sa sortie nationale, le film a été projeté en avant-première dans le Nord, le Pas-de-Calais et la Somme (départements où l’on parle le ch’ti) (“Sortie Ch’ti mi”) (Sortie Nachionale). Sa mère est interprétée par Line Renaud, chanteuse et comédienne originaire, comme lui, de la région d’Armentières.

Avec 4 458 837 spectateurs en première semaine, il a établi un nouveau record d’entrées en salle pour un film en France, et a totalisé 5 014 229 spectateurs si l’on inclut les trois départements français où le film avait été projeté une semaine plus tôt. Le film a également connu un grand succès en Belgique, notamment dans la région frontalière, qui partage une forte affinité culturelle avec le nord de la France, ainsi que dans le reste de la Belgique francophone. Au total, le film a attiré plus de 20 millions de spectateurs en seulement douze semaines16. Le 6 avril 2008, le film a dépassé La Grande Vadrouille en tant que plus gros succès pour un film français dans les audiences nationales. En France, le film a reçu un total de 20 489 303 entrées et a connu un énorme succès en Allemagne, en Suisse, en Belgique, en Espagne, en Italie et au Québec. Il a connu le plus grand jour d’ouverture jamais enregistré pour un DVD, avec 650 000 exemplaires vendus le 29 octobre 2008, jour de sa sortie, et plus de 2 millions d’exemplaires vendus en une semaine.

Selon le classement réalisé deux fois par an par l’Ifop pour Le Journal du dimanche19, Dany Boon est élu Personnalité de l’année 2008 dans un sondage réalisé par RTL et Le Parisien. Il est également classé deuxième dans la liste des personnalités préférées des Français pour 2008. Il revient sur scène en 2009 avec Trop stylé, un one-man-show qu’il présente à l’Olympia et en tournée jusqu’en 2012.

Après le succès des Chtis, il devient un acteur recherché ; dans De l’autre côté du light de Pascale Pouzadoux, il crée un couple de crise avec la célèbre Sophie Marceau. Puis, en 2009, il joue dans le sixième long métrage de Jean-Pierre Jeunet, Micmacs à tire-larigot, et fait partie de la distribution chorale de la nouvelle comédie de Danièle Thompson, Le code a changé.

En 2011, il sort Rien à déclarer, son troisième long métrage en tant qu’auteur-réalisateur. Il apparaît sur l’affiche aux côtés de Benoît Poelvoorde, un acteur belge bien connu. En tant qu’acteur, il enchaîne avec deux films majeurs : Astérix et Obélix : au service de Sa Majesté de Laurent Tirard, dans lequel il incarne Tetedepiaf, et la comédie romantique Un plan parfait de Pascal Chaumeil, dans laquelle il partage l’affiche avec l’actrice allemande Diane Kruger.

En 2013, il revient au registre romantique avec la comédie Eyjafjallajökull d’Alexandre Coffre, avec la célèbre actrice Valérie Bonneton. Parallèlement, il travaille sur Supercondriaque, son quatrième film en tant que scénariste-réalisateur, qui est en partie autobiographique. Le film a connu un énorme succès au cours de l’année 2014.

Il tente par la suite de s’affranchir de ce registre potache en s’associant à des acteurs-réalisateurs reconnus par la critique, mais Lolo, réalisé par et avec Julie Delpy, ne sort jamais, tandis que la comédie à sketches d’Yvan Attal, Ils sont partout, est un flop en juin 2016. Cependant, l’acteur revient en septembre avec un projet qui s’apparente à ses précédents succès : Radin ! de Fred Cavayé, dans lequel il incarne un homme qui risque de perdre beaucoup s’il continue d’être cupide, fait 136 272 entrées pour son premier jour en France. 20 Pour se rapprocher le plus possible de leurs rôles, Dany Boon et Laurence Arné ont dû apprendre à jouer du violon et du violoncelle pendant trois mois.

Il partage ensuite l’affiche de Raid dingue, son cinquième film en tant qu’auteur-réalisateur, avec la jeune Alice Pol, qu’il avait déjà dirigée dans Supercondriaque. Un nouveau succès commercial, même si les critiques ne sont pas convaincues. Le réalisateur obtient pour cette image le premier César de la publicité de l’histoire du cinéma français, qui récompense le film français ayant réalisé le plus d’entrées en salles entre 2017 et début 201822. Il passe ensuite à son sixième long métrage, La Ch’tite Famille, qui sortira en 2018, année du dixième anniversaire de Bienvenue chez les Ch’tis. Ce retour aux sources permettra au comédien de se rendre dans les Hauts-de-France23 et de renouer avec de nombreux acteurs ayant participé à ses précédentes productions. Entre 2016 et 2018, il interprète Dany de Boon des Hauts-de-France, un concert anniversaire qu’il promet être son dernier spectacle.

Diversification

Dany Boon est le producteur et réalisateur de Jérôme Commandeur depuis 2008, et il est coproducteur sur son premier film (Ma familia t’adore déjà !, 2016). Laurent Storch entre au capital de ses nombreuses sociétés de production, Productions du Chicon, HBB, et Productions du Ch’timi, en juin 2012. Cette collaboration donne lieu au court-métrage Y’a pas d’âge, réalisé par et avec Jérôme Commandeur et produit par Dany Boon pour France 2. Ces sociétés de production collaborent avec deux autres sociétés de production fondées par Dany Boon aux États-Unis (Los Angeles). 26 DB Productions, basée à Beverly Hills, réalise des films et distribue des DVD, tandis que 26 DB Productions LLC, basée à Pacific Palisades, réalise des films et des émissions de télévision.

Dany Boon est également membre du conseil d’administration de Pathé, qui produit et/ou coproduit un grand nombre des films dans lesquels il peut apparaître (acteur, coproducteur, scénariste, réalisateur…). Dans le nouveau film de Disney La Reine des Neiges, il prête sa voix à Olaf, le bonhomme de neige. Il a présidé la 40e cérémonie des César en février 2015.

Vie privée

Après un précédent mariage et un divorce, il se remarie en 1998 avec l’actrice Judith Godrèche, qu’il a rencontrée en 1998 et dont il a divorcé en 2002. Le 26 décembre 2003, il épouse le mannequin et scénariste suisse. Yal Harris (née en 1980) et Yal Harris (née en 1980) se sont rencontrés en décembre 2002. Elle a un petit rôle dans le film Bienvenue chez les Ch’tis et a travaillé à la direction artistique du film. Après 15 ans de mariage, il divorce en novembre 2018.

Il affirme s’être converti au judaïsme à la suite de sa condamnation plutôt que de son mariage avec Yal Harris. Il est le père de cinq fils et filles :

Mehdi, né le 25 août 1997, à la suite de sa relation avec l’actrice Sophie Hermelin ; Noé, né le 4 septembre 1999, à la suite de sa relation avec Judith Godrèche39 ; Eytan, né le 23 juin 2005, Élia, né le 20 décembre 2006, et Sarah, née le 27 février 2010, à la suite de sa relation avec Yal Harris. Dans le film Micmacs à tire-larigot (2009), Noé joue le rôle de Bazil dans sa jeunesse, qui est ensuite interprété par Dany Boon à l’âge adulte.

Dany Boon s’est installé à Londres avec Yal et leurs enfants en 2014 après avoir passé cinq ans à Los Angeles, en Californie, en tant que conseiller artistique pour la version actualisée de Bienvenue chez les Ch’tis. Il est divorcé et fréquente l’actrice Laurence Arné depuis 2018. Le 3 mai 2021, il annonce leur romance sur la radio RTL.

1 réflexion sur “Dany Boon – Biographie”

  1. Ping : Line Renaud - Biographie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.