Nikos Aliagas – Biographie

BIOGRAPHIE DE NIKOS ALIAGAS

L’enfance de Nikoas Aliagas

De son vrai nom Nikólaos Aliágas, il est né le 13 mai 1969 à Paris de parents grecs. En effet, son père, Andreas Aliagas (tailleur à Athènes), a émigré en France en 1964 et a rencontré Harula (une infirmière à Londres) sur les barricades de mai 1968. Elle était bloquée à Paris par les grèves. Cependant, Andreas Aliagas se présente notamment chez Guy Laroche et réalise les costumes d’Alain Delon dans le film Borsalino ou des tenues pour Christian Dior et Nina Ricci. Sa famille est originaire de Missolonghi et de Leucade. Son grand-père y tient un café.

Entre 11 et 18 ans, Nikos Aliagas fait ses études secondaires dans une école publique qui propose en outre des cours de grec enseignés par des prêtres orthodoxes à Châtenay-Malabry. On lui enseigne notamment le grec ancien et le grec moderne dans une hypothèse que sa famille retourne dans sa patrie. C’est ainsi qu’il prend la nationalité française à l’âge de 18 ans. Une fois le Baccalauréat obtenu, il fait des études de lettres modernes à la Sorbonne. Dans le but d’avoir des sous pour payer ses études et sa chambre, il découpe les dépêches la nuit à Radio France Internationale en 1988. Après avoir obtenu une maîtrise de Lettres modernes, il poursuit sur Radio Notre-Dame en 1992 où il est le seul présentateur orthodoxe. Nikos Aliagas a également une sœur cadette connue sur le nom de Maria qui est son assistante dans sa société de production.

Carrière professionnelle de Nikos Aliagas

De 1993 à 1999, Nikos Aliagas est journaliste pour la chaine européenne d’informations en continu Euronews. En ce moment, la chaine recherchait des journalistes polyglottes et par la même occasion, il parle cinq langues dont le français, le grec, l’espagnol, l’anglais et l’italien. Il devient ainsi grand reporter politique. De l’autre côté, il présente le journal sur la chaine de télévision TMC, sous le nom de Nicolas Aliagas.

En 1998, il se fait repérer par la productrice Estelle Gouzi. C’est ainsi qu’elle l’engage pour la nouvelle émission de « Christine Bravo, Union libre ». Toujours dans le même sens entre 1998 et 2001, il est chroniqueur représentant la Grèce dans cette émission attachée à l’Union Européenne. Elle est présentée par Christine Bravo sur la chaine de télévision France 2. Il porte en même temps la casquette de présentateur du journal télévisé de 20h30 d’Alter Channel. Il se fait donc repérer une fois de plus par Etienne Mougeotte qui le fait venir sur TF1 pour la présentation de « Star Academy » entre 2001 et 2008.

En 2002, il coprésente « Rendez-Vous des Stars aux Walt Disney Studios » avec Flavie Flament à l’occasion de l’inauguration du parc Walt Disney Studios. En 2003 et 2004, il anime l’émission « Rendez-vous », consacrée à la France, sur la chaîne de service public grecque NET. Il y reçoit notamment Zinédine Zidane et Johnny Hallyday. En 2004, il présente l’émission culturelle « Ça donne envie », sur LCI. Il double également un personnage (Dennis) dans le film Bob l’éponge en 2005. La même année, il présente « Celebrity Dancing » sur TF1.

Depuis 2007, il remplace Guillaume Lacroix à la présentation de « 50 minutes Inside », aux côtés de Sandrine Quétier.

En 2007, il interprète une reprise de « L’Envie d’aimer » et sort un album de reprises de chansons intitulé « Rendez-vous ». Cet album est uniquement disponible en Grèce et comprend des duos avec Nolwenn Leroy, Paul Anka, Souad Massi, Murray Head, le fils de Leonard Cohen et des interprètes grecs tels que Élena Paparízou, la gagnante de l’Eurovision 2005. Il monte régulièrement sur scène pour soutenir l’association « Tout le monde chante contre le cancer ».

Cependant, « Star Academy » ferme ses portes lors de sa 8e édition fin 2008, laissant à Nikos le temps de se consacrer à d’autres projets. En août 2009, Nikos décide, à la suite de l’arrêt temporaire de Star Academy, de rejoindre NRJ pour présenter la matinale de la station, « Le 6/9 ». C’est ainsi qu’il anime la matinale aux côtés de Mustapha El Atrassi et de Florian Gazan. Au cours de la même année, il présente également « 2 heures de rire avec… » sur TF1. Dans la même lancée, il poursuit à la télévision avec « 50 minutes Inside » sur TF1, les NRJ Music Awards qu’il présente chaque année depuis janvier 2009, de nombreux prime time important et « Ça donne envie » sur LCI.

En septembre 2009, il remplace pendant quelques jours Benjamin Castaldi, atteint de la grippe, à la présentation de Secret Story 3. En décembre 2009, il présente « Le Grand Duel des générations » puis le magazine « 120 minutes Inside » avec Sandrine Quétier, deux émissions diffusées en première partie de soirée sur TF1. Le 11 décembre 2009, il est en direct de Los Angeles au JT de TF1 pour donner des nouvelles de Johnny Hallyday.

En 2010, il présente en direct la dernière du spectacle « Papa est en haut » de Gad Elmaleh. À partir du 23 août 2010, il présente Le 6/9 d’NRJ, où, cette fois, il est accompagné de Mustapha El Atrassi et de Karine Ferri qui remplace Florian Gazan remercié par la radio.

Toujours la même année, il fait une présentation en direct de la dernière du spectacle « Il était une fois… Franck Dubosc de Franck Dubosc. En 2011, il double un personnage (appelé Flamenco) dans le film « Rio » aux côtés de Karine Ferri et Nicolas Richaud. Le 30 juin 2011, il anime sa dernière émission du « 6/9 » sur NRJ. Et à la rentrée 2011, il se retrouve sur Europe 1 dans l’équipe de Bruce Toussaint. Il est responsable de l’animation de la rubrique « culture » du lundi au vendredi de 8h30 à 8h45.

En juillet 2011, il présente une émission spéciale consacrée au mariage d’Albert II et de Charlene Wittstock sur TF1 avec Jean-Claude Narcy, Sandrine Quétier, Denis Brogniart et Jean-Pierre Foucault.

Du 10 octobre 2011 à 2018, il anime sur TF1 l’émission « Après le 20h, c’est Canteloup », une émission qui parodie les événements de la journée et des jours précédents avec Nicolas Canteloup comme imitateur.

Le 14 juin 2019, il annonce qu’il quitte la matinale d’Europe 1, dont il avait la responsabilité depuis une saison seulement. Il dévoile par ailleurs son intention de ne plus poursuivre chez Europe 1 et de ne plus faire de radio, ayant besoin de faire une pause et de se consacrer davantage à ses enfants en bas âge. Après avoir réalisé une interview (en français) du Président Emmanuel Macron pour la télévision grecque ERT, il est un des deux commentateurs officiels (en grec), en tribune pour la télévision, du défilé militaire du 25 mars 2021 célébrant le bicentenaire du début de la guerre d’indépendance grecque à Athènes. Dans son commentaire, il adresse quelques mots de salutation en français à l’attention de Madame Florence Parly, ministre française des Armées, représentant la France à cette cérémonie.

Vie personnelle de Nikos Aliagas

Sa vie personnelle n’est pas très agitée comme pour la plupart des autres présentateurs ou chroniqueurs. En effet, le 29 novembre 2012, sa compagne Tina Grigoriou donne naissance à une fille, Agathe, puis à un garçon, Andréas, le 5 octobre 2016. Cette dernière est psychologue d’origine grecque et vit à Londres.

1 réflexion sur “Nikos Aliagas – Biographie”

  1. Ping : The Voice  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.