Guillaume Genton

Biographie de GUILLAUME GENTON

Guillaume Genton est un chroniqueur français né le 1er juillet 1991. Bien connu par le grand public, il a une passion démesurer pour la musique et la radio. Une passion bien évidemment qui lui conduira à un début prématurer dans le secteur du média. Il est actuellement chroniqueur et propriétaire d’une société de production depuis 2017.

Parcours et Carrière

En 2003, à seulement 12 ans, Guillaume Genton participe à sa première émission radio sur Radio Laser. Il s’agissait de l’émission de Sylvain Delfau. Dans cette émission il était question pour notre très jeune chroniqueur de faire étalage de l’actualité sur l’univers du rap.

Ce dernier, avec peu d’expérience, avait bien pris la peine avant le jour de l’émission de bien préparer son texte. Ce qui est une routine chez les chroniqueurs radio. Pour un gamin de 12 ans, il en avait ébloui plus d’un, avec son sens de la repartie sur le plateau, avec une culture générale bien au-dessus de la moyenne pour son âge. 

Cette première pour Guillaume Genton était le point déclencheur. Tout devenait clair dans sa tête, il ne s’agissait plus seulement de passion mais d’une objectivité. Il a donc décidé en ce moment-là qu’il deviendrait chroniqueur dans sa vie.

À la suite de ça, Guillaume Genton a continué à grandir dans le milieu du média, sa participation précoce à une émission radio, lui a permis de développer un esprit d’opportuniste. Car durant les années qui ont suivi, il a pu participer à d’autres émissions, peu valoriser certes mais qui lui ont permis de gagner en expérience.

C’est donc à partir de là qu’il croise comme le chemin de Jean-Marc Morandini, l’un des animateurs, déjà à l’époque, les plus influents du PAF. Jean-Marc Morandini à l’époque présentait sa propre émission intitulé Morandini consacrée à l’actualité des médias, diffusée sur la chaîne Direct 8.

Cette rencontre sera donc pour Guillaume Genton le début d’une aventure, qui jusque-là était juste un rêve d’enfant. Car la Morandini devait lui donner l’opportunité de prouver ce qu’il valait en tant que chroniqueur.

Âgé de 19 ans, il est étudiant en Chinois à l’Inalco (Institut national des langues et civilisations orientales) où il fait une licence en chinois. L’objectif pour lui en ce moment-là c’était d’aller en Chine et de venir le premier journaliste étranger en Chine.

Il intègre le 11 Janvier 2010 la Morandini Academy qui est à l’époque le plus grand casting d’animateurs – chroniqueurs jamais organiser en France. Le concours durait un peu plus de deux mois.

Bien que la différence entre être un chroniqueur radio et être un chroniqueur télé, soit un aspect très important, étant donné les exigences un peu aigües de celui de la télé, Guillaume Genton a su s’adapter très rapidement et à développer les compétences pour. Vu que jusque-là il n’avait que fait le chroniqueur à la radio.

Guillaume Genton avait réussi à être sélectionné parmi les 25 meilleurs candidats par les 3 membres du jury. Les candidats sélectionnés avaient droit à une épreuve dans direct dans l’émission Morandini qui était diffusée tous les soirs à Direct 8.

Puis en avril 2010, Guillaume Genton se retrouvait parmi les 5 candidats en lice pour la grande finale. Soumis au vote du public, Guillaume Genton se voit attribuer la 3ème place du classement. Malgré ce classement, on retient de Guillaume Genton qui avait fait preuve d’une performance incroyable lors du casting.

Cependant, Guillaume Genton garde toujours en lui ça première passion qui reste la radio. Décidément la radio et lui c’était plus qu’une histoire d’amour. Et à cause de ces performances, il est tout de même invité à participer à l’émission Morandini sur radio Europe 1. Il devient ainsi l’un des chroniqueurs les plus aimés de l’émission le Grand direct des médias de Jean-Marc Morandini.

En fin 2010, Guillaume Genton va s’installer à Taïwan en Chine, la raison c’est qu’il fait une petite enquête sur les médias chinois. Il voulait savoir comment est-ce que ça se passe car il projetait d’y travailler en tant que journaliste. Pour lui, travailler en Chine ouvre une certaine facilité à être médiatisé, étant donné que tu es un étranger dans un pays étranger parlant une langue étrangère. Mais il abandonne très vite cette idée, car il estime qu’il ne sera pas valorisé.

À 22 ans, Guillaume Genton présente, en mars 2013 sa première émission intitulé Libre antenne sur C8 pour parler des mutuelles étudiantes, où il reçoit :

  • Anouch Zaroukian et Belinda Molembe de la LMDE,
  • Emmanuel Semo, président fondateur de la Radio VL,
  • Maelys Truet, Étudiant à Paris 3,
  • Hakim et Alexandre, étudiants affiliés à la SMEREP et LMDE

Cette présentation lui augmente encore plus de visibilité dans le monde du média. Car grâce à cette émission, il est sur les coups des projecteurs et son jeune âge et son talent laisse à désirer.

Guillaume Genton va monter en puissance et puis en 2017 il met sur pied une société de production ayant pour rôle la réalisation des programmes courts pour la télévision. Comme chaine avec laquelle il a travaillé on peut citer NRJ12, C8 et TF1. Cette responsabilité lui permet d’augmenter son bagage professionnel. La même année il rejoint l’équipe de Cyril Hanouna dans l’émission « Touche pas à mon poste » (TPMP) sur C8.

Dès son arrivée dans le groupe, il se voit attribuer la responsabilité de gérer, pendant quelques semaines, le Tour du poste de Guillaume, puis il va prendre en charge la production exécutive du programme. Il produit de nombreux documentaires sur les influenceurs ou personnages révélés à la télévision.

En 2020, il fait ces grands débuts sur la table des chroniqueurs du TPMP. Il aura un début plutôt mitigé, mais Guillaume va tout de même réussir à faire ces marques et devenir l’un des éléments clés de l’émission. Il est plutôt classé comme un homme de gauche, en fonction de ses prises de position.

Actuellement entre sa place sur le plateau du TPMP et son travail dans sa boîte, il est très épanoui et assiste, motive les jeunes qui aimeraient faire carrière dans la radio ou la télé. On peut faire référence à la mobilisation et l’encouragement des étudiants ayant entamé une formation à l’animation radio à Skol Radio.   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *