Harry Roselmack – Biographie

Il est journaliste et animateur de télévision français. Il voit le jour le 20 mars 1973 à Tours (Indre-et-Loire). Il ne s’agit que d’une seule et unique personne : Harry Roselmack.

En effet, Harry Roselmack est né de parents martiniquais. Il est le fils d’un CRS et d’une employée de la poste. Sa scolarité se poursuit à Tours, au collège Le Christ-Roi et ensuite au lycée Choiseul. Il fait ses débuts à la radio en classe de première par la présentation des flashs info sur Radio Béton. Il est question d’une station locale de Tours où son père anime avec des amis une émission sur les Antilles le dimanche.

Ainsi de suite, il obtient un Deug d’histoire à l’université François-Rabelais de Tours et un DUT de journalisme à l’école publique de journalisme de Tours. Par ailleurs, il écrit quelques articles sportifs dans le journal quotidien local « La nouvelle République du centre-ouest ».

  • Vie professionnelle d’Harry Roselmack

Il rentre en France en 2000 à Radio France après un passage sur la radio Media Tropical à partir de 1994. C’est ainsi qu’il débute sur France Bleu au travers diverses antennes locales avant de passer sur France Info. Le même moment, il commence à la télévision sur la chaine météo. Il intervient bien après dans l’émission politique « France Europe Express » présentée par Christine Ockrent et diffusée le dimanche soir sur France 3 (pour France Info).

Il est repéré par le groupe Canal+ en aout 2005 et entre directement à I-Télé : la chaine d’information en continu du groupe. C’est ainsi qu’il présente la grande édition de 18 heures à 18 heures 30 minutes ainsi que le journal de la mi-journée dans l’émission « Nous ne sommes pas des anges ». Dans cette activité, il se fait repérer par le vice-président de TF1 Etienne Mougeotte pendant un diner du club Averroes militant pour la diversité des médias.

A l’été 2006, Etienne Mougeotte nomme Harry Roselmack intérim officiel (joker) sur TF1 de Patrick Poivre d’Arvor ainsi que de Laurence Ferrari à partir septembre 2008 pour le compte du journal de 20 heures. Il faut donc préciser il est le premier noir à présenter un journal télévisé sur TF1. A la suite de son éviction du JT par la direction, son prédécesseur à ce poste, Thomas Hugues, démissionne de TF1.

Le premier JT d’Harry Roselmack a donc lieu le 17 juillet 2006 avec une audience de 8 millions de téléspectateurs (dont 44,8 % de parts de marché). Ce qui pousse la chaine à réaliser à cette occasion une opération de communication sur l’action positive en soulignant son arrivée comme celle du premier journaliste noir à une heure de grande écoute. Tout ceci se déroulant juste quelques mois après les émeutes de 2005. Il devient l’un des seuls journalistes noirs avec Audrey Pulvar (également originaire de la Martinique et présentatrice du « 19/20 » sur France 3) à présenter un journal d’information sur une grande chaine nationale à partir de septembre 2005.

Le même mois de l’année suivante, il présente le magazine d’information « Sept à huit » sur TF1 avec Anne-Sophie Lapix. Ceci dans un premier temps parce qu’il va le faire à partir de septembre 2008 seul après le départ de la journaliste pour Canal+.

En parallèle avec ses activités sur TF1, il rejoint la station de radio RTL à partir de septembre 2009 pour une animation chaque samedi en succédant à Christophe Hondelatte à « Le journal inattendu ». Il présente également à partir de novembre 2009 le magazine d’information « Harry Roselmack en immersion » diffusé en seconde partie de soirée sur TF1. Entre septembre 2010 et le 24 juin 2011, sa marionnette présente tous les vendredis l’émission satirique « Les Guignols de l’info » à la place de PPD, caricature de Patrick Poivre d’Arvor. C’est ainsi qu’il est présenté par l’un des acteurs de l’émission comme le journaliste novice qui se la pète sur le terrain mais reste lisse et droit au 20 heures. PPD lui apprend ainsi le métier, prend du recul et se défend dans le but de jouer sur « le gimmick du joker qui veut la place de l’ainé et sur leurs rapports ».

En avril 2011, Harry Roselmack abandonne son rôle de joker de Laurence Ferrari à la présentation du journal du 20 h de TF1. Tout simplement parce qu’il souhaite mettre tout son temps aux magazines « Sept à huit et Harry Roselmack en immersion ». En juin 2011, il quitte RTL après deux années passées à la présentation du « journal inattendu ». En aout 2011, Marie Drucker lui succède.

Tout en étant journaliste, en 2014, Harry Roselmack lance sa marque de cosmétiques Neoclaim avec Thibaut Perrin-Faivre. A la fin de l’année 2016, il fait son plus long-métrage qu’on connait sur le nom de « Fractures ».

Il a aussi quelques engagements dans la vie de tous les jours. Il est membre du club Averroes ayant pour but d’intégrer les minorités ethniques dans les médias. Il est le plus souvent dit que son recrutement par TF1 a été favorisé par l’action de ce club. On le connait non seulement comme parrain de la promotion 2011 de l’école de journalisme de Nice mais aussi comme parrain depuis juin 2012 du 5ème challenge contre la faim organisé par « Action contre la faim ».

Il chante « On n’oublie pas » avec plusieurs artistes comme Alpha Blondy, Tanya Saint-Val, Jocelyne Béroad, Admiral T, Jean-Marie Ragald et Chris Combette. C’est une sorte d’hommage aux 152 victimes martiniquais du crash du 16 aout 2005 dans le but de ne pas faire oublier cet évènement et d’aider l’AVCA (Association des Victimes de la catastrophe Aérienne) à récolter des fonds.

Toujours dans le sens des engagements, il devient parrain du cours Alexandre Dumas de Montfermeil en 2015. Il s’agit d’une école destinée à la réussite scolaire des enfants de quartiers défavorisés.

  • Vie privée d’Harry Roselmack

Harry Roselmack est marié depuis 2001 et père de deux filles et un garçon. Il y a Omaya née en 2007, Yanaël née en 2008 et un garçon Leroy né en 2010.   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.