Le père d’élève qui dénonce un cours raciste réagit dans TPMP

Cours de  SVT ‘raciste’ : le père d’élève qui l’a dénoncé, réagit à son verdict dans TPMP

L’affaire remonte à plus d’un an, en décembre 2020. En traitant de la chronologie de l’évolution humaine, la professeure a mis en place une photo d’un chanteur soprano, selon Le Parisien. Ce choix noir a été fait sur la base des commentaires des élèves qui aimeraient voir plus de diversité dans le programme.

La voulait intéresser ses élèves, qui s’étaient plaints que seuls les Blancs étaient représentés dans les documents utilisés pour enseigner l’évolution. En réponse à ces critiques, l’enseignante de 34 ans, affectée dans une école de Trappes, dans les Yvelines, a décidé d’utiliser une photo du chanteur soprano pour illustrer ce qu’elle a enseigné à ses élèves de troisième dans le cours.

Le père d’une de ses élèves a dénoncé le “racisme” de la professeure après avoir donné cet exemple de soprano dans sa classe. Elle a déclenché une réaction violente sur les réseaux sociaux après avoir montré des illustrations du chanteur du Soprano et Homo sapiens à ses élèves. Après cette intimidation, l’enseignante a été victime de graves menaces.

Sur le plateau de TPMP ce soir, le père de famille, Karmel, est venu témoigner. Il a  expliqué qu’il avait posté un message sur Facebook demandant des commentaires sur ce cours de SVT. D’ailleurs, pour lui, les prof est soit maladroite soit raciste ! Puis il en informa le proviseur du collège, étant aussi un ami. Le père de l’élève a alors demandé de l’expliquer à la professeure.

Il a vite compris que c’était de la maladresse. Après être rentré chez lui, il a supprimé son message de Facebook, expliquant que l’histoire était terminée. C’est juste que l’affaire a été signalée à l’Éducation nationale… Pour lui, Karmel a été convoqué par la police.

 Le père de famille est accusé d’avoir provoqué l’incident avec un message Facebook, puis un second post où il expliquait qu’il avait “échangé avec l’enseignante” de sa fille et qu’il s’agissait d’une “maladresse” de sa part, et qu’il  voulait seulement “susciter l’intérêt des enfants”.

Il a écopé de six mois de prison et de 10 000 euros d’amende pour “fatwa numérique”. Dans sa condamnation, il a expliqué qu’il avait dit n’avoir jamais visé la professeure et qu’il la défendrait “corps et âme”. Sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste, il a réaffirmé qu’il n’avait jamais menacé l’enseignante  de sa fille sur sa mûr Facebook.

“On m’a fait passer pour un terroriste”, explique-t-il au sujet de son jugement.

Interpellé par Cyril Hanouna, Karmel a donné son avis sur les faits : “le directeur m’a dit, il faut envoyer ça à l’académie nationale” avant de préciser qu’il s’opposait à la décision de la chancelière. Mais les faits déjà lieu. Il a d’abord expliqué :  “J’arrive le mardi matin, je suis entendu, ma déposition corrobore avec celle du proviseur”

 Face à lui, Elisabeth Levy était l’invitée sur le plateau de C8. Pour sa part, Karmel a déclaré qu’il ferait appel de la décision du tribunal.

1 réflexion sur “Le père d’élève qui dénonce un cours raciste réagit dans TPMP”

  1. Ping : Les personnes âgés en EHPAD sont-ils en danger ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *