Muriel Robin – Biographie

Muriel Robin est une humoriste, comédienne, réalisatrice et metteur en scène française, née le 2 août 1955 à Montbrison. (Loire). Elle fait ses débuts publics en tant qu’humoriste dans l’émission La Classe et dans un one-woman-show en 1988, après une formation de comédienne classique.

Biographie

Muriel Robin est la plus jeune des trois enfants nés des marchands de chaussures Antoine Robin et Aimée Rimbaud de Saint-Pierre à Montbrison ; elle a deux sœurs, Nydia et Martine. En réalité, elle est née de la liaison extraconjugale de sa mère Aimée Rimbaud avec Jacques Amalian, un commerçant forain arménien, qu’elle a découvert à l’âge de cinquante ans, au moment du décès de sa mère. La famille s’installe à Saint-Étienne en 1960. Elle aime faire rire les autres et aspire à être chanteuse lorsqu’elle sera plus âgée. Elle échoue deux fois de suite au baccalauréat après une scolarité peu brillante, notamment au cours Sévigné de Saint-Étienne, et en raison d’un certain penchant pour la fête. Elle commence sa carrière professionnelle en vendant des chaussures dans le magasin familial (1975-1976), malgré son manque de motivation.

Elle s’installe à Paris en 1977, à l’âge de 22 ans, pour étudier l’art dramatique au cours Florent et préparer le concours d’admission au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris. Elle obtient le premier prix et passe trois ans à étudier avec ses tuteurs, dont le comédien Michel Bouquet. À sa sortie du Conservatoire, elle retourne à Saint-Étienne pour vendre des chaussures.

Elle part en 1981 pour rejoindre Roger Louret, qu’elle a rencontré à Paris, et sa troupe, Les Baladins en Agenais, à Monclar, dans le Lot-et-Garonne. Elle participe à toutes les activités de la troupe, qu’il s’agisse du jeu, de la comptabilité ou de la gestion. Elle rencontre notamment Élie Semoun et Annie Grégorio.

Son désir à l’époque, de son propre aveu, était de produire des films et de décrocher des rôles semblables à ceux d’une des actrices qu’elle admirait : Annie Girardot, qu’elle finit par rencontrer et dont elle devient l’amie.

En 1984, elle retourne à Paris avec Annie Grégorio pour vivre le parcours du Petit Théâtre de Bouvard. Elle y rencontre Didier Bénureau. Malgré les techniques autoritaires de Philippe Bouvard, elle se voit proposer un rôle dans la pièce Double Foyer, qu’il vient d’écrire. Maman ou Donne-moi ton linge, je fais une machine, pièce qu’elle a coécrite avec Didier Bénureau, est créée en 1986 à Avignon et en 1987 à Paris au Théâtre de Dix heures. La pièce a été initialement jouée au Théâtre de Poche à Monclar.

Après une pause dans sa carrière, elle fait ses débuts publics en 1988 dans le cadre de l’émission La Classe de FR3 (future France 3). En 1988, Muriel Robin rencontre Pierre Palmade, un homme qui aura un impact important sur sa carrière. Ils deviennent rapidement amis et collaborent à son premier one-woman show, Les majorettes se cachent pour mourir, mis en scène par Roger Louret, au Tintamarre en 1988. Ce spectacle est un énorme succès et propulse Robin sous les feux de la rampe. Puis il y a Un point, c’est tout, qui est créé au Splendid en 1989.

Confirmation sur scène (années 1990)

Roger Louret met en scène deux spectacles à l’Olympia de 1990 à 1991, intitulés Tout m’énerve. En 1992-1993, Bedos-Robin, dans lequel Robin offre un concert commun à l’Olympia avec Guy Bedos, mis en scène par Roger Louret. En 1994, Robin partage la vedette avec Pierre Richard dans deux pièces de Georges Feydeau au Théâtre Édouard-VII, mises en scène par Bernard Murat (Feu la mère de Madame et On purge Bébé). Robin anime l’émission Robin Déboise avec Philippe Massé sur Europe 1 en 1995. Tout Robin au Casino de Paris en 1996, une collection d’anciens sketches.

En 1997, elle obtient son premier grand rôle au cinéma en remplaçant Valérie Lemercier dans Les Couloirs du temps de Jean-Marie Poiré : Les Visiteurs 2 de Jean-Marie Poiré. La même année, elle coécrit et met en scène le spectacle Ils s’aiment, avec Pierre Palmade et Michèle Laroque, qui rencontre un vif succès auprès du public et est nommé au Molière du meilleur one-man-show ou spectacle à sketches. Ils se sont aimés est son deuxième film, qu’elle a coécrit et réalisé.

Elle a mis en scène la pièce d’Élie Semoun, Élie et Semoun, en 1998. Toute seule comme une grande a été jouée à l’Olympia en 1998-1999, puis au Zénith et en tournée. À l’occasion de la dernière représentation de ce spectacle à l’Olympia en mai 2000, elle déclare son intention de se retirer du traditionnel one-woman-show afin de se concentrer sur sa carrière d’actrice.

En 2000, elle fait ses débuts au cinéma dans le rôle de Marie-Line dans le film éponyme de Mehdi Charef. En 2002, elle retourne au théâtre Fontaine de La Griffe, sous la direction d’Annick Blancheteau. Fin 2004, Robin conçoit un nouveau type de spectacle (sketches, music-hall) intitulé Au secours, qu’il présente ensuite au Grand Rex en janvier 2005. La tournée se termine en décembre 2005 par un passage au Grand Rex.

Parallèlement, en 2005, Robin apparaît sur l’affiche du film La Mecque de Coline Serreau Saint-Jacques. Elle apparaît également dans le film Rendez-vous en terre inconnue la même année. En octobre 2006, Robin dirige l’événement télévisé de Christian Faure avec Marie Besnard, l’empoisonneuse. Le 19 novembre 2007, elle remporte l’International Emmy Award de la meilleure performance d’actrice pour ce rôle.

Muriel Robin célèbre ses 30 ans de carrière en produisant Muriel se plie en quatre, un coffret DVD réunissant quatre de ses présentations les plus emblématiques. Elle se confie également à la journaliste Sandrine Cohen dans une interview rare. Elle est vice-présidente du jury de l’élection de Miss France 2007 le 9 décembre 2006.

Elle participe activement aux spectacles des Enfoirés pour Les Restos du coeur, que Coluche a créé et dont elle a été la marraine jusqu’en 2007, de 1992 à 2007, puis en 2020. Elle s’est également associée à La chaîne de l’espoir pour la construction de l’Institut médical français pour enfants de Kaboul en Afghanistan en 2001, aux côtés de l’écrivain Marine Jacquemin. En 2005, cet hôpital ouvre ses portes pour la première fois.

Muriel Robin joue aux côtés de Line Renaud dans le drame Fugueuses de Pierre Palmade et Christophe Duthuron. La dernière représentation de la pièce est retransmise en direct sur France 2 à 21 heures le samedi 5 janvier 2008, réunissant environ 8 millions de téléspectateurs (audience exceptionnelle pour une chaîne du service public).

Robin est contrainte de se retirer de la scène médiatique après une série de malheurs personnels, notamment la perte de sa mère. En conséquence, elle est absente de la troupe des Enfoirés pendant de multiples éditions, bien qu’il s’agisse d’une cause qui lui tient à cœur.

En 2011, elle tient le rôle principal féminin de la comédie à succès On ne choisit pas sa famille de Christian Clavier, qui peine à trouver son public dans les salles de cinéma. En 2012, elle joue dans le film Le Paradis des Bêtes d’Estelle Larrivaz, une production plus modeste. Mais c’est en 2013 qu’elle fait un grand retour, d’abord avec un nouveau spectacle intitulé Muriel Robin revient…. Tsoin Tsoin, puis dans une série de rôles à la télévision, dont trois téléfilms dramatiques intitulés Passage du désir, Indiscrétions, et Le Clan des Lanzac.

Elle découvre Josée Dayan pour Entre vents et marées en 2014. C’est le même qui lui fait confiance en 2016, l’obligeant à apparaître dans un épisode du populaire drame policier de France 3, Capitaine Marleau. En 2016, elle est dirigée par Christophe Honoré dans le mélodrame Les Malheurs de Sophie, qui est un triomphe au box-office avec plus de 511 631 entrées.

Elle commence à apparaître dans l’émission populaire de RTL Les Grosses Têtes au début de l’année 2018. Son autobiographie, Fragile, est publiée le 18 octobre 2018 et reçoit des critiques positives. Le 19 décembre 2018, plus de 70 célébrités sont venues soutenir l’organisation Urgence Homophobie. Robin en fait partie, et on peut la voir dans le clip de De l’amour. Elle joue aux côtés de M. Pokora dans le téléfilm Le Premier oublié. En France, 6,5 millions de personnes ont regardé ce téléfilm.

Muriel Robin a joué le rôle de Jacqueline Sauvage dans le téléfilm Jacqueline Sauvage : C’est lui ou moi, qui était basé sur le film d’Yves Rénier L’affaire Jacqueline Sauvage. Avec 7,7 millions de téléspectateurs (soit 33,5 % de part d’audience), ce drame a établi un nouveau record pour TF1. Il s’agit de la plus forte audience pour une fiction française sur la chaîne depuis la diffusion d’Une chance de trop en 2015.

Muriel Robin, tout comme Julie Gayet, est une militante de la Fondation des femmes (dont elle est ambassadrice), qui fournit des dons aux organisations de défense des droits des femmes. Muriel Robin affirme dans l’émission “On n’est pas couché” en septembre 2019 que jouer Jacqueline Sauvage a accru ses connaissances et son dévouement en matière de violences conjugales.

Elle interpelle le président Emmanuel Macron en novembre 2019, lors d’une interview sur RTL avec Anne-Cécile Mailfert (présidente de la Fondation des femmes), pour l’alerter sur la faiblesse du budget public consacré à la lutte contre les violences faites aux femmes, et souhaite qu’il s’exprime sur le sujet. Le même mois, elle participe à une marche à Paris organisée par le collectif #NousToutes pour sensibiliser aux violences sexistes et aux féminicides.

En décembre 2019, elle donne sa voix à la publicité choc “Partir” de la Fondation des femmes, qui met en scène une femme victime de violences conjugales contrainte de rentrer chez elle après avoir échoué à trouver un logement d’urgence.

Vie privée

Muriel Robin a déclaré qu’au cours de sa vie amoureuse, elle a été ”  avec des hommes, des femmes, encore avec des hommes. Aujourd’hui, je suis avec une femme parce que je suis tombée sur la bonne personne”.

Muriel Robin est mariée à Anne Le Nen, une actrice avec qui elle s’est pacifiée le 5 décembre 2009. Ils se sont mariés à Rueil-Malmaison le 20 février 2021. Catherine Lara évoque son histoire d’amour antérieure avec Muriel Robin dans son livre Entre émoi et moi, sorti en 2011. L’histoire se déroule à la fin des années 1980 et au début des années 1990. Muriel Robin a déclaré dans une interview du 29 juin 2015 avoir subi une fausse couche lorsqu’elle était plus jeune.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.