Teddy Riner – Biographie

Teddy Riner (né le 7 avril 1989 à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe) est un judoka français qui concourt dans la catégorie des plus de 100 kg (poids lourds). Il est dix fois champion du monde, champion olympique à Londres en 2012, Rio de Janeiro en 2016 puis en équipe mixte à Tokyo 2020, médaillé de bronze à Pékin en 2008 et Tokyo en 2021, et cinq fois champion d’Europe. En 2018, il a été nommé ambassadeur de bonne volonté de l’UNICEF.

Il était le porte-drapeau de l’équipe de France aux Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro, où il a remporté sa deuxième médaille d’or olympique contre le Japonais Hisayoshi Harasawa, faisant de lui le judoka le plus titré de l’histoire et relançant sa domination dans ce sport. Il a été reconnu pour la première fois en 2006 lorsqu’il a remporté les titres européen et mondial junior, et il a été vérifié l’année suivante lorsqu’il est devenu le plus jeune champion européen poids lourd et le plus jeune champion du monde masculin.

Il a remporté des titres mondiaux consécutifs dans la catégorie des poids lourds à Rio de Janeiro en 2007, Rotterdam en 2009, Tokyo en 2010, Paris en 2011, Rio de Janeiro en 2013, Chelyabinsk en 2014, Astana en 2015, Budapest en 2017, et dans la catégorie du concours général à Levallois-Perret en 2008 et Marrakech en 2017. Il est droitier et plus grand que la moyenne des judokas de sa catégorie (2,04 m et 139 kg).

Teddy Riner n’a perdu que quatre fois dans des compétitions internationales de premier plan au cours de sa carrière. Les deux premières étaient au troisième tour de la compétition des poids lourds aux Jeux olympiques de 2008 contre Abdullo Tangriev avant de remporter la médaille de bronze, et le 13 septembre 2010 aux Championnats du monde de Tokyo pour le titre “toutes catégories” contre Daiki Kamikawa avant une période d’invincibilité de près de dix ans. Teddy Riner n’a pas participé à un seul combat compétitif entre son deuxième titre olympique à Rio 2016 et son huitième titre mondial en Hongrie un an plus tard. Il a remporté son neuvième titre mondial, toutes catégories confondues, le 11 novembre 2017. Il n’a pas participé entre le 12 novembre 2017 et le 7 juillet 2019, date à laquelle il est revenu à Montréal et a gagné, avant de poursuivre lors du Grand Chelem de Brasilia en octobre pour obtenir 152 victoires d’affilée. Il s’estime prêt à poursuivre sa carrière sportive jusqu’aux Jeux olympiques de Paris en 2024, avec l’objectif de remporter un troisième titre olympique en 2020. Teddy Riner perd son premier combat depuis 2010 lors du Grand Chelem à Paris contre la Japonaise Kokoro Kageura le 9 février 2020, après 154 victoires consécutives, dont les deux dernières le même jour. Il s’incline en quart de finale des Jeux olympiques de Tokyo le 30 juillet 2021, avant de viser la médaille de bronze, son quatrième podium olympique. Le lendemain, il remporte son troisième championnat olympique avec l’équipe de France dans la première épreuve par équipe mixte des Jeux, en battant le Japon en finale.

Il commence le judo dans le 19e arrondissement de Paris, au gymnase Simon Bolivar, situé sur l’avenue du même nom, dans le quartier de Belleville. Après avoir été formé au Paris Judo, devenu par la suite le Lagardère Paris Racing, il a évolué au Levallois Sporting Club jusqu’à rejoindre le Paris Saint-Germain en août 2017. Depuis sa première victoire européenne, il est le visage du judo français, dépassant David Douillet en nombre de titres remportés, tous tournois confondus. Il est également l’un des athlètes les plus populaires de sa nation, et il a répondu positivement à d’innombrables demandes médiatiques et publicitaires.

Biographie

Teddy Pierre-Marie Riner est né le 7 avril 1989 à la clinique Saint-Joseph de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe. Ses parents l’ont inscrit au club sportif de l’Aquaboulevard lorsqu’il avait cinq ans. Lors des Championnats d’Europe Junior 2005 à Zagreb, en Croatie, il est sélectionné en équipe de France pour la première fois lors d’une compétition internationale. Il atteint la finale du tableau à l’âge de 17 ans, mais s’incline face au chevronné allemand Andreas Tölzer, puis face au Cubain Oscar Brayson. Teddy Riner a défendu son titre de champion des moins de 20 ans au niveau national junior en avril 2005.

Après avoir remporté la médaille d’or continentale dans la catégorie des poids lourds, il a réitéré son exploit à Saint-Domingue, en République dominicaine. Les performances du judoka lui ont valu le titre honorifique de meilleur junior européen de l’année. Il a participé aux championnats du monde à Rio de Janeiro, au Brésil, en septembre 2007. Teddy Riner est devenu le plus jeune champion du monde masculin de l’histoire, dix ans après son collègue David Douillet. Il est battu à trois reprises aux championnats de France par équipes par Jean-Sébastien Bonvoisin et à la prestigieuse Coupe Jigoro Kano par Shiny Katabuchi et Yohei Taka.

Son succès dans la division des poids lourds a été réaffirmé à la fin de l’année. Teddy Riner a remporté son premier titre de champion de France élite à Toulon début janvier, en battant Pierre Robin en finale, juste avant les Jeux olympiques. Il a dominé des adversaires très coriaces quelques semaines plus tard au Tournoi de Paris, qu’il a remporté pour la première fois. Ce triomphe intervient après une défaite au tournoi de Hambourg face au Japonais Yasuyuki Muneta, champion du monde en titre dans toutes les catégories. Teddy Riner remporte le Tournoi de Paris pour la deuxième année consécutive après avoir séché les Championnats de France, infligeant un ippon au Russe Alexander Mikhaylin en finale.

Il a également défendu son titre de champion du monde des poids lourds lors des Championnats du monde de Rotterdam, aux Pays-Bas. Grâce à un tirage au sort favorable, il s’est hissé en finale avant de battre le Cubain Oscar Brayson pour remporter le titre.

Le judoka français Teddy Riner a remporté son quatrième titre mondial aux Championnats du monde de Tokyo en septembre et a mené l’équipe de France en finale des Championnats d’Europe par équipe. En octobre, il a représenté son nouveau club, le Levallois Sporting Club Judo, en finale de la Coupe d’Europe des clubs contre une équipe néerlandaise de Kenamju. Il a dominé le Japonais Keiji Suzuki en finale du World Masters avant de mener l’équipe de France masculine à la victoire contre les Géorgiens en finale des Championnats d’Europe par équipes malgré sa journée parfaite. Teddy Riner est devenu le troisième poids lourd à remporter trois titres mondiaux avec des victoires sur Yamashita, Douillet et Kamikawa au World Masters de Bakou début 2011. Il a été battu en finale du concours général par le local Daiki Kamikawa, épilogue d’une série de quarante-quatre victoires.

Après s’être blessé à la cuisse en finale, il a renoncé à des compétitions de fin d’année comme les championnats de France à Boulazac. Levallois gagne ippon dans quatre de ses cinq combats des championnats d’Europe, dont une victoire finale sur le Hongrois Barna Bor. Il prend sa revanche sur le Japonais Daiki Kamikawa en finale du Tournoi de Paris quelques semaines plus tard. Il endommage son auriculaire droit, fragilisé par la désinsertion d’un tendon, et doit se tenir éloigné des tatamis pendant plusieurs semaines. Le judoka français Alexandre Levallois a remporté un cinquième titre mondial sans précédent au Palais omnisports de Paris-Bercy en août.

Il est le premier quintuple champion du monde de l’histoire du judo74,75 à remporter ses cinq combats par ippon en autant de rencontres. Il a endommagé à cette occasion son auriculaire droit, fragilisé par la désinsertion d’un tendon, et il a dû se tenir éloigné des tatamis pendant plusieurs semaines pour éviter toute aggravation. Le judoka français Teddy Riner est le premier quintuple champion du monde de l’histoire du judo74,75. Il a remporté la cinquième médaille d’or mondiale de sa carrière lors des Championnats du monde de Paris-Bercy en août. Après avoir été préservé et remplacé par Matthieu Bataille lors des tours précédents, il a offert le titre par équipe à ses coéquipiers en remportant un combat décisif contre le Brésilien Rafael Silva. C’est la première fois que l’équipe masculine française remporte cette compétition depuis 1994, donnant à la France une avance officieuse sur le Japon au tableau des médailles des Championnats du monde.

Teddy Riner a remporté son troisième titre européen à Budapest le 27 avril 2013, après des victoires en 2007 et 2011. Aux tirs au but, il a battu le Géorgien Adam Okruashvili en finale des championnats du monde à Rio de Janeiro. Il s’agit de son cinquième titre mondial consécutif chez les poids lourds, ce qui lui donne un total de six titres, y compris le titre de champion toutes catégories qu’il a obtenu en 2008. Teddy Riner n’a passé que 2 minutes et 48 secondes sur le tatami après trois combats : au premier round, il a battu l’Israélien Or Sasson par ippon (o-soto-gari) en 49 secondes. Le 30 août 2014, il a affronté Ryu Shichinohe, le numéro huit mondial, qui s’est battu jusqu’à la fin des cinq minutes mais a perdu par trois pénalités à zéro.

Teddy Riner a donc remporté sept fois le championnat du monde de judo. Teddy Riner a été contraint de quitter les tatamis pendant plus de six mois après avoir subi de nombreuses blessures au bras et au pied. Depuis 2010, il a remporté 95 combats consécutifs, portant sa série d’invincibilité à 95 combats. À Budapest et à Marrakech, il a remporté ses neuvième et dixième titres mondiaux, respectivement. Il annonce sa retraite en 2020, juste à temps pour les Jeux olympiques de Tokyo (symbolique, car le Japon est le pays fondateur du judo).

Teddy Riner n’a pas concouru entre le 12 août 2016, date à laquelle il a remporté sa deuxième médaille d’or olympique à Rio, et le 2 septembre 2017, à Budapest. Jusqu’aux demi-finales, il a remporté tous ses combats sur ippon, en battant l’Égyptien Maisara Elnagar, le Mongol Duurenbayar Ulziibayar, l’Équatorien Freddy Figuero et son vieil ennemi brésilien Rafael Silva. Ses triomphes suivants sont plus difficiles : en demi-finale contre le Géorgien Guram Tushishvili, et en finale, où il met à terre le Brésilien David Moura sur un sasae (blocage de la cheville) en prolongation. Teddy Riner est revenu sur le tatami le 7 juillet 2019, lors du Grand Prix du Québec à Montréal, après une interruption de 20 mois. Il remporte la finale au golden score (waza-ari) contre Hisayoshi Harasawa, portant sa série de victoires à 148 combats depuis septembre 2010. Il prévoit de continuer jusqu’aux Jeux olympiques de 2024 à Paris, alors qu’il aura 35 ans.

Teddy Riner se blesse au genou droit (ligament postérieur) lors d’un stage au Maroc en février 2021, l’obligeant à prendre deux mois d’arrêt de travail. Il remporte une nouvelle médaille d’or au World Judo Masters de Doha le 13 janvier 2021, pour son retour à la compétition internationale. Son premier combat sera contre l’Autrichien Stephan Hegyi le vendredi 30 juillet 2021 (début de la compétition à 4h du matin, heure française). Il décroche ensuite le bronze après avoir battu Rafael Silva sur Ippon et Hisayoshi Harasawa sur pénalités, faisant le signe ” 4 ” avec sa paume en s’éloignant du tatami, car il s’agit de son quatrième podium olympique. En conséquence, il remporte sa troisième médaille olympique et monte sur la cinquième marche du podium aux Jeux.

Il est droitier mais lutte contre des adversaires gauchers, perdant quatre de ses cinq matchs avec des attaques dures de kumi-kata. Il utilisait principalement les techniques o-soto-gari et harai-goshi avant les championnats du monde de judo de 2011. Il a démontré son éventail de techniques lors de cette compétition, en gagnant par ippon sur uchi mata sukashi en finale contre Andreas Tölzer.

Vie privée

Teddy Riner a un fils, Eden, né le 1er avril 2014, et une fille, Isis, née en octobre 2018, avec sa compagne Luthna Plocus. Il est le cousin de Doc Gynéco, un chanteur français . Il a bénéficié de l’internat Archipel au C.R.J.S. (Centre régional jeunesse et sport) tout en étant élève au lycée Louis-Pasteur de Petit-Couronne, en Seine-Maritime.

Il a fréquenté un temps le lycée Marcelin-Berthelot de Saint-Maur-des-Fossés. Parrainé par Atos, il a obtenu un baccalauréat professionnel (section micro-informatique) en 2009. Il étudie à Sciences Po de 2011 à 2015 dans le cadre du Certificat de formation d’athlète de haut niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.