Guillaume Canet – Biographie

Guillaume Canet est un acteur, réalisateur, scénariste et producteur français né à Boulogne-Billancourt le 10 avril 1973.

Il a commencé sa carrière au théâtre et à la télévision avant de se consacrer à sa passion pour le cinéma. Son premier film à succès, La plage (2000), avec Leonardo DiCaprio, l’a consacré comme acteur principal. Il s’est créé une réputation dans les années 2000 avec des films comme Jeux d’enfants (2003) et Joyeux Noël (2005). Simultanément, il poursuit une carrière de réalisateur : il commence à écrire et à réaliser des courts métrages en 1996, puis passe au long métrage en 2002 avec Mon idole, avant d’être acclamé en 2006 avec Ne le dis à personne, pour lequel il reçoit le César du meilleur réalisateur.

L’affinité de Guillaume Canet pour les chevaux est bien connue. Il a arrêté de monter à cheval pendant plusieurs années après une mauvaise chute1 avant de revenir au saut d’obstacles pendant le tournage de Jappeloup, un film biographique sur un cheval de compétition renommé.

Biographie de Guillaume Canet

Guillaume Canet est né le 10 avril 1973 à Boulogne-Billancourt, près de Paris, de Philippe Canet et Marie-Antoinette Canet, pieds noirs, issus d’une vieille famille nivernaise et parisienne. Il aspire à être cavalier de saut d’obstacles4 car ses parents sont éleveurs de chevaux et possèdent un haras dans la région de Rambouillet3, mais sa carrière professionnelle est écourtée à cause d’une chute alors qu’il a dix-huit ans. En effet, lors d’une compétition, le cheval est parti une foulée trop tôt à l’approche d’un obstacle après avoir prévu un nombre particulier de foulées ; il est arrivé à l’entrée de l’obstacle (oxer), le cheval et son cavalier sont tous deux tombés, et le cheval s’est relevé sur le jeune Canet.

Il renoue avec sa passion pour l’équitation et le saut d’obstacles après le tournage de Jappeloup. Il participe aux Masters Gucci du Salon du cheval de Paris5 et à de nombreux CSI (Concours de Sauts Internationaux) à Cannes, au Mans, à Fontainebleau, à Chantilly, et même à Oliva, en Espagne. Guillaume reprend à haut niveau avec ses montures Pomme du Valon (Selle Français), Babèche, et Sweet Boy d’Alpa, sans changement. Il a participé à 623 épreuves de saut d’obstacles entre 2012 et 2017, en a remporté 33 et a gagné plus de 66 5006 €. Il a notamment remporté le Jumping international de France, le Jumping de Chantilly et le Jumping Eiffel de Paris. C’est un cavalier d’obstacle professionnel qui est fréquemment évalué à 1,50 mètre. En mai 2017, Canet a été choisi comme ambassadeur du Jumping International du Château de Versailles.

Guillaume Canet, qui s’intéresse à la comédie et à l’art dramatique, s’inscrit au Cours Florent et est rapidement découvert au théâtre. Il partage l’affiche avec Christophe Malavoy dans le drame d’Henry de Montherlant, La Ville dont le prince était un enfant. Il fait sa première apparition au cinéma en 1995 dans le court-métrage Le Fils unique de Philippe Landoulsi, après quelques publicités télévisées, téléfilms et séries télévisées, comme dans la sitcom Premiers Baisers, où il incarne Guillaume pendant une dizaine de secondes.

Deux ans plus tard, il joue aux côtés de Jean Rochefort dans le thriller Barracuda de Philippe Ham, ce qui lui vaut le prix d’interprétation au Festival international des jeunes réalisateurs de Saint-Jean-de-Luz en 1999. Il est nommé au César du meilleur espoir masculin pour En plein cour de Pierre Jolivet la même année (1998). Guillaume Canet termine le tournage de la comédie Je règle mon pas sur le pas de mon père de Rémi Waterhouse, dans laquelle il joue le fils de Jean Yanne, avant de partir à l’étranger avec Virginie Ledoyen pour donner la réplique à Leonardo DiCaprio dans La Plage de Danny Boyle.

Guillaume Canet obtient ensuite le rôle d’un reporter écorché vif dans La Fidélité (2000) d’Andrzej uawski, aux côtés de Sophie Marceau. L’année suivante, il apparaît dans Le Jour du retour des poneys de Jerry Schatzberg, Les Morsures de l’aube d’Antoine de Caunes, le thriller fantastique Vidocq de Pitof, et le drame historique Le Frère du Guerrier de Pierre Jolivet. Entre 1996 et 2000, Guillaume Canet a réalisé un certain nombre de courts métrages. Il a fait partie du jury du 26e Festival du cinéma américain de Deauville en 2000, qui était dirigé par Neil Jordan.

L’échec commercial de Vidocq en 2001 l’oblige à faire une pause, qu’il met à profit pour composer le scénario de Mon idole, son premier long métrage en tant que réalisateur. 8 Dans les salles françaises en 2002, ce film, dans lequel il offre à sa femme, l’ancien mannequin allemand Diane Kruger, son premier rôle au cinéma et dont il est également producteur associé, a attiré plus de 500 000 spectateurs. Dans les salles françaises en 2002, ce film, dans lequel il a donné à sa femme, l’ancien mannequin allemand Diane Kruger, son premier rôle au cinéma et pour lequel il était également producteur associé, a attiré plus de 500 000 personnes.

En 2003, il revient à la comédie dans le drame amoureux Jeux d’enfants de Yann Samuell avec Marion Cotillard, la comédie Narco de Gilles Lellouche et Tristan Aurouet, le drame Joyeux Noel de Christian Carion, L’Enfer de Danis Tanovic, Un ticket pour l’espace d’Éric Lartigau, et d’autres films. Il a fait partie du jury du 4e Festival international du film de Marrakech, présidé par Alan Parker, en 2004.

En 2006, il tourne son deuxième long métrage, le thriller Ne le dis à personne, avec François Cluzet (pour lequel il a obtenu un César) et Marie-Josée Croze, d’après le roman éponyme de Harlan Coben, traduit en vingt-sept langues et vendu à plus de six millions d’exemplaires dans le monde. Ce film a été un succès mondial et il a reçu le César du meilleur réalisateur en 2007 (devenant ainsi le plus jeune réalisateur à remporter un César dans l’histoire du prix) ainsi que le prix Jacques Deray. Il est invité à faire partie du jury de la compétition officielle du 32e Festival du cinéma américain de Deauville, présidé par Nicole Garcia, pour la deuxième fois en septembre 2006.

Après le succès de Ne le dis à personne, Guillaume Canet réalise et écrit Les Petits Mouchoirs, qui est sorti le 20 octobre 2010. Les Petits Mouchoirs, c’est l’histoire d’un groupe d’amis qui décide de partir en vacances malgré le fait que l’un d’entre eux soit à l’article de la mort suite à un accident. François Cluzet, Marion Cotillard, Benoit Magimel, Gilles Lellouche et Jean Dujardin sont les vedettes de ce film au casting solide. C’est un triomphe commercial, avec plus de 5,5 millions de personnes dans les salles, ce qui en fait la deuxième meilleure performance française de 2010. (derrière les 6 millions de la première partie de Harry Potter et les reliques de la mort). Malgré l’accueil polarisé du film, c’est un triomphe.

L’échec commercial de Vidocq en 2001 l’oblige à faire une pause, qu’il met à profit pour composer le scénario de Mon idole, son premier long métrage en tant que réalisateur. Dans les salles françaises en 2002, ce film, dans lequel il offre à sa femme, l’ancien mannequin allemand Diane Kruger, son premier rôle au cinéma et dont il est également producteur associé, attire plus de 500 000 spectateurs. En 2003, il renoue avec la comédie dans le drame amoureux Jeux d’enfants de Yann Samuell avec Marion Cotillard, Gilles Lellouche et Tristan Aurouet. En 2006, il tourne son deuxième long métrage, le thriller Ne le dis à personne, avec François Cluzet et Marie-Josée Croze, qui est basé sur le roman éponyme d’Harlan Coben. Ce film a été un succès mondial et il a reçu le César du meilleur réalisateur en 2007.

Après Ne le dis à personne, Guillaume Canet réalise et écrit Les Petits Mouchoirs, qui sort le 20 octobre 2010. Les Petits Mouchoirs est l’histoire d’un groupe d’amis qui décident de partir en vacances malgré le fait que l’un d’entre eux est à l’article de la mort suite à un accident. C’est un triomphe commercial, avec plus de 5,5 millions de personnes dans les salles, ce qui en fait la deuxième plus grande performance française de 2010. En 2013, Canet réalise son quatrième film, Blood Bonds, un remake d’un film français réalisé par Jacques Maillot. L’accueil critique est terne, la plupart des critiques notant un suspense désuet, voire cliché, comme la raison de la faible fréquentation (moins de 250 000 spectateurs en France).

En 2014, il campe un tueur en série dans le thriller psychologique La prochaine fois que je vise le cœur de Cédric Anger. En 2016, il joue dans Cézanne et moi de Danièle Thompson, dans lequel il incarne Émile Zola, un romancier, face à Guillaume Gallienne. En 2017, il sort son cinquième long métrage, la satire autobiographique Rock’n’Roll, avec lui-même et Marion Cotillard, et un second rôle comprenant le mannequin Camille Rowe-Pourcheresse. Il a commencé le tournage du film Le Grand Bain, réalisé par Gilles Lellouche, en février 2017, et réalisera Astérix et Obélix : l’empire du milieu en 2021.

Vie privée

Il a rencontré l’actrice allemande Diane Kruger en 1999, et les deux se sont mariés en septembre 2001 avant de divorcer en janvier 2006. Ils sont restés copains depuis.

Il sort avec l’actrice Marion Cotillard depuis octobre 2007. Tous deux ont joué dans la comédie romantique Jeux d’enfants en 2003, et leurs collaborations se poursuivent depuis : ils se retrouvent à l’écran en 2009 dans l’épopée Le Dernier Vol et en 2015 pour doubler deux rôles dans Les Minions, et elle apparaît dans les films de Canet Les Petits Mouchoirs et Les Liens du sang. Dans une interview de 2014, l’actrice a réfuté la rumeur de leur mariage. Le couple garde un profil bas, n’apparaissant en public qu’à de rares occasions. Le 19 mai 2011, elle donne naissance à Marcel, un garçon, et à Louise, une fille, le 10 mars 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.